Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

22 mars 2012 4 22 /03 /mars /2012 10:34

Algérie - Ouest algérien - Une richesse touristique à explorer

Oran-Santa-Cruz.jpg

 

Diversité - Les régions de l'ouest algérien, notamment Oran, Mostaganem et Chlef, recèlent plusieurs sites touristiques, religieux, archéologiques et culturels.

Ces régions attirent un grand nombre de touristes locaux et étrangers grâce à leur nature sublime, aux sites archéologiques et aux plages dont elles disposent.

Oran demeure l'une des plus belles villes algériennes du fait de sa richesse végétale, touristique et culturelle outre ses stations thermales et ses plages enchanteresses. Selon le guide touristique ayant accompagné la délégation de journalistes lors de leurs visites touristiques dans les trois wilayas, Oran compte 600 sites archéologiques dont l'Eglise «Santa Cruz» et le mausolée de Sidi El-Houari considérés comme étant les destinations phares des touristes.

En outre, la wilaya d'Oran renferme 24 sites historiques classés au niveau national d'autant que le vieux quartier de Sidi-El Houari compte 63 monuments qui attirent plusieurs adeptes du tourisme culturel, indique le guide touristique.

La direction de la culture de la wilaya d'Oran a proposé récemment d'intégrer sept sites touristiques et archéologiques dans le patrimoine national, ajoute-t-il.

Par ailleurs, Chlef est considérée comme l'une des wilayas algériennes les plus fascinantes du fait de ses plages et ses forêts, notamment la ville de Ténès. La wilaya étant séculaire, plusieurs ossements ont été découverts dans des cavernes, notamment celle se trouvant sur la montagne de Sidi Merouane, précise un guide touristique. Les Berbères et les Phéniciens ont vécu à Chlef au VIIIe siècle avant J-C, notamment dans la ville de Ténès qu'ils ont érigée en espace commercial nommée "Cartina" durant le IIIe siècle avant J-C. La wilaya de Mostaganem recèle, elle aussi, d’importants sites historiques, en témoignent les ruines romaines, phéniciennes, ottomanes et musulmanes à l’instar de la mosquée Ettabaniya construite par le Sultan Abou Abdallah Ben Ali Ibn Abi Said Al Marini de 1340 à 1341 ainsi que la cité Al Matmar et la Casbah Ettabaniya.

La ville compte également plusieurs portes dont les portes d’El Arsa, El Marsa, El Djerad, Mascara et Medjaher, toutes menant vers des quartiers ou des routes en dehors de la cité. Mostaganem est aussi connue pour le mausolée de Sidi Hamadouche et le quartier populaire antique de Tijdite outre le musée des arts populaires de Dar El Gaïd construite vers la fin du XVIIIe siècle selon le style architectural andalous notamment pour ce qui est des portes qui se terminent en arc, les fenêtres rectangulaires et les fontaines au milieu des maisons.

Ce palais a été restauré et transformé en musée des beaux arts renfermant des chambres consacrées à des figures emblématiques de l’art algérien à l’image de la chambre du célèbre poète Cheikh Sidi Lakhdar Ben Makhlouf, la chambre du dramaturge Abderrahmane Kaki qui a mis en scène 140 pièces théâtrales dont «Diwan El Garagouz» et «Diwan El Mellah».

Source Infosoir R.L. APS

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires