Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

31 janvier 2012 2 31 /01 /janvier /2012 10:54

Algérie - Bouira - Détente et farniente à Tikjda

photos-algerie-2007-1-541.jpg

 

Les familles viennent en masse visiter ce beau coin du Djurdjura, et ne se privent pas d’y organiser des pique-niques sous les arbres ou sur les berges des cours d’eau.

La station climatique de Tikjda, située sur le versant sud du Djurdjura, à l’est de Bouira, enregistre, chaque fin de semaine, une forte ruée de visiteurs, venant de différentes régions pour admirer la beauté de ce mont majestueux, drapé en cette période de l’année de son splendide manteau blanc.
En effet, ces touristes d’un week-end, en mal d’évasion, sont à la recherche d’une bouffée d’oxygène et de détente dans ce site naturel demeuré à l’état vierge et dont la beauté est rehaussée par la présence de cèdres millénaires, et d’une flore et faune qui n’ont pas encore livré tous leurs secrets.
Ce site touristique de montagne, lové au sein du Parc national du Djurdjura, classé réserve mondiale de la biosphère, offre son hospitalité à tout le monde, sans distinction aucune. S’y côtoient hommes, femmes, jeunes et moins jeunes, venus tous admirer la beauté des paysages, et quérir la tranquillité et le repos de l’esprit et du corps en ce lieu paradisiaque, propice aux randonnées pédestres et autres sports de montagne, dont la pratique est stimulée par la disponibilité de commodités nécessaires.
Les familles qui viennent en masse visiter ce beau coin du Djurdjura, dominé par le mont Lalla Khedidja culminant à 3 208 mètres, organisent des pique-nique en pleine nature, en s’installant sous les arbres ou sur les berges des cours d’eau jusqu’à des heures tardives de la journée.
Cette belle et généreuse nature abrite, par ailleurs, le Centre national de sport et de détente, dont le taux de fréquentation croît durant les week-ends, et ce, indépendamment du nombre de clubs sportifs du pays qui viennent y élire domicile dans le cadre de leurs stages ou autres. «Cette structure de 200 lits a accueilli 120 familles ainsi qu’une vingtaine de sportifs durant ce dernier week-end», a-t-on appris de son responsable.
Ce dernier a fait part, à ce propos, de l’existence d’un programme d’animation quotidien au profit de ses visiteurs, dont les soirées sont toujours célébrées sous le signe de la joie et de la détente.
Le parcours d’Assouel, constitue l’autre point d’attraction des visiteurs de Tikjda, notamment pour les amateurs de promenades et de randonnées pédestres, sachant que ce site est également doté d’un stade et d’une grande aire de détente et de jeux destinée aux familles et aux enfants, indique-t-on.

Source Infosoir R. L. / APS

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires