Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

22 septembre 2013 7 22 /09 /septembre /2013 11:41
Stade du 5 juillet : un effondrement provoque 1 mort et 1 blessé grave
Supporters-.jpg 
Au cours de la rencontre, un effondrement s’est produit au centre de la section n°13 des gradins supérieures. Le béton s’est dérobé sous leurs pieds de trois supporters de l’USMA qui ont fait une chute de quelque 17 mètres.
Si l’un des trois en est sorti indemne, il en est autrement de ses deux camarades, Seif-Eddine Derghoum et Sofiane Azib, transportés à l’hôpital de Beni Messous dans un état grave. A l’heure où nous mettons sous presse, Sofiane Azib est décédé alors que Seif-Eddine Derghoum subissait une intervention chirurgicale délicate afin de tenter de stopper une hémorragie interne au niveau de son foie.
Haddad et les joueurs se sont rendus à l’hôpital
A l’issue de la rencontre, et ayant été informé du triste accident, les joueurs de l’USMA et leurs dirigeants, à leur tête Rebbouh Haddad, se sont déplacés à l’hôpital pour être à leur chevet. La nouelle du décès de l’un d’entre eux les a profondément bouleversés. A la cité Diar El Afia, où résident les deux malheureux supporters, c’était la consternation.
Ferhat : «je suis sous le choc»
A l’instar de ses coéquipiers, le joueur de l’USMA, Zineddine Ferhat, n’arrivait pas à croire qu’un supporter est tragiquement décédé dans ce derby : «Je suis sous le choc. Je ne réalise pas qu’une personne puisse mourir dans un match de football. Devant ce drame, le résultat du match a peu d’importance.
Je présente mes plus sincères condoléances à la famille du défunt et souhaite un prompt rétablissement au supporter qui se trouve encore dans le coma (propos recueillis hier en soirée, ndlr). Je souhaite ardemment gagner un titre avec l’USMA pour le leur dédier.»
Djemili : «il est temps de rénover le 5-juillet»
Les joueurs du MCA n’ont pas été insensibles au drame qui a touché les supprters usmistes. Le gardien de but Houari Djemili en a été profondément bouleversé : «Franchement, je ne sais plus quoi dire. Le football ne compte plus en de pareilles circonstances.
Je présente mes plus sincères condoléances à la famille du défunt. Je pense que ce drame devrait relancer sérieusement le débat sur la sécurité au stade du 5-Juillet. Il est temps que ce stade soit rénové afin qu’il puisse offrir le maximum de sécurité aux supporters qui s’y rendent pour regarder des matches.»
Source Le Buteur
Le Pèlerin
Partager cet article
Repost0

commentaires