Recherche

Album photos

Voir tous les albums

Présentation

Archives

Images aléatoires

  • 003008 Fete de Vernaux 22 07 2011 (36)
  • marcher
  • Salafistes algeriens
  • Tipasa vues aeriennes (15)
  • Tipasa vues aeriennes (21)
  • cent blagues

Emploi de jeunes - Du nouveau à l’Ansej

Ansej.jpg

 

Frais d’études des dossiers supprimés, ouverture des annexes au niveau des grandes daïras, dégel des créneaux des investissements jusqu’ici gelés comme celui des transports, telles sont les principales nouveautés qui marquent en 2011 le secteur de l’emploi des jeunes.

Bonne nouvelle pour les jeunes qui veulent investir dans le cadre du dispositif de l’Agence nationale de soutien à l’emploi des jeunes (Ansej) : ils n’auront plus à payer les frais d’études des dossiers. «L’assistance et l’accompagnement qui se font à la création de micro entreprises, sont gratuits. Il n’y a plus de frais d’études du dossier à partir du 2 janvier 2011», a annoncé, ce matin, le secrétaire général de l’Ansej, Mohammed Tahar Chaâlal, sur les ondes de la chaîne III de la Radio nationale.

S’agissant de l’apport personnel exigé des postulants, il sera maintenu. Et pour cause : «Si vous ne poussez pas un jeune à mobiliser une partie du financement, ce n’est pas de l’investissement, ce n’est pas de la création d’entreprise», a expliqué M. Chaâlal. Autre décision prise par l’Ansej cette année : l’ouverture des créneaux d’investissement qui étaient gelés jusqu’ici.

Il a été décidé «de dégeler l’ensemble des activités au niveau national et c’est aux comités de sélection et de validation installés au niveau de l’ensemble des wilayas de décider de valider ou d’ajourner un projet qui leur est présenté», a déclaré M. Chaâlal. «Les décisions prises auparavant sont des décisions administratives qui ont exclu beaucoup de jeunes qui voulaient investir dans ces créneaux. (…) Nous avons mis une barrière devant les jeunes auxquels nous disons aujourd’hui : vous pouvez présenter les projets que vous voulez dans les secteurs de votre choix, mais vous devez convaincre les comités de sélection de leur rentabilité», a-t-il ajouté. Et de préciser : «Le dégel touche toutes les activités à l’exception de l’élevage dans les zones frontalières. Il s’agit d’une mesure préventive destinée à lutter contre la contrebande.» Sur un autre plan, l’invité de la Chaîne III a révélé que l’Ansej procédera, cette année, à l’ouverture de nouvelles annexes au niveau des chefs-lieux de daïra avec pour objectif de se rapprocher davantage des promoteurs.

«Nous avons reçu des instructions des pouvoirs publics pour étendre notre réseau puisque nous sommes dans 70 grandes daïras alors que nous n’étions que dans les chefs-lieux de wilaya avant 2008. Aujourd’hui, nous sommes présents dans des daïras comme In Salah, Boussaâda et Aïn Sefra, nous allons également ouvrir prochainement une annexe à Azazga, dans la wilaya de Tizi Ouzou, et dans d’autres grandes daïras du pays afin de rapprocher nos services des promoteurs», a-t-il affirmé à ce propos. Selon lui, les résultats enregistrés par l’Ansej depuis sa création sont très satisfaisants dans la mesure où 80 % des entreprises qui ont vu le jour grâce à ce dispositif ont réussi, ce qui a permis la création de 400 000 emplois nets. «Il ne faut pas coller à l’Ansej cette image de transport et d’activités de services, vous avez beaucoup d’entreprises qui sont dans des secteurs beaucoup plus importants comme les travaux publics et le bâtiment», a-t-il tenu à préciser.

Source Infosoir

Le Pèlerin

Retour à l'accueil
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés