Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

19 novembre 2009 4 19 /11 /novembre /2009 06:37

Les verts battent l’Égypte et se qualifient pour la Coupe du Monde 2010:
Viva l’Algérie!

Un tir rageur du défenseur Antar Yahia à quelque cinq minutes avant la fin du premier half et voilà que l’Algérie tout entière laisse exploser sa joie. Après quatre jours de grande pression et de tension extrême, c’est la délivrance. L’équipe nationale a réussi son pari de se qualifier en Coupe du monde 2010. Une bande de jeunes qui ne payaient pas de mine au départ, tant notre football était au creux de la vague, vient de prouver que l’on pouvait lui faire confiance. Après un départ au ralenti au détour d’une rencontre médiocre face au Rwanda, à Kigali où le résultat nul a fait douter plus d’un, les joueurs se reprennent en inscrivant une victoire historique face à cette équipe égyptienne qui était pourtant le favori du groupe.
C’était lancé pour un parcours sans faute avec trois victoires consécutives qui placent notre équipe nationale en tête de groupe. La place de leader fait des envieux et principalement la formation égyptienne qui se fait titiller dans son orgueil. « Oum Eddounia » qui se fait bousculer par une composante algérienne venue de nulle part, c’était impensable pour les Pharaons. Tout devenait permis à cette équipe égyptienne qui, avec la complicité de la Fédération internationale de football, tentera de barrer la route aux Algériens. Ces derniers tiendront bon devant les agressions sanglantes et les coups bas des instances dirigeantes mondiales. Au Caire, c’était la guerre ouverte à l’Algérien. Trahi, désabusé, piétiné, le football national concède une défaite, la première, mais ne pliera pas. Grâce à la conjugaison des efforts de tous les Algériens, l’équipe nationale relèvera la tête, ne pliera pas et ira faire une jolie entourloupette à la formation égyptienne qui n’oubliera pas de sitôt cette victoire de l’Algérie dans un match qui a dépassé les frontières continentales. L’équipe nationale d’Algérie est qualifiée pour la Coupe du monde qui aura lieu en juin 2010 en Afrique du Sud.
Une victoire sur l’Egypte en match de barrage, qui a eu lieu hier soir à Khartoum, propulse la formation algérienne au pays de Nelson Mandela. Il était écrit quelque part que l’Algérie ne pouvait rater ce rendez-vous africain comme elle ne pouvait rater cette rencontre avec l’histoire du continent qui organise pour la première fois une phase finale de la Coupe du monde. L’Algérie ne pouvait se permettre d’être absente de cette manifestation internationale qu’abrite un pays frère avec lequel des relations très solides unissent les deux nations. Si au niveau politique les diplomates s’attellent au renforcement de ces relations afin qu’elles soient plus fortes et plus solides, voilà que le football national, cette discipline sportive qui a tenu en haleine tout un peuple, vient de contribuer, de par sa qualification au Mondial de juin prochain à Johannesburg, consolider encore plus l’édifice de l’amitié. La jeune équipe de Saâdane revient du Soudan avec dans ses bagages une qualification au prochain Mondial comme souhaité par tout un peuple qui n’a eu de cesse de crier « One, two, three, viva l’Algérie ». Plus qu’un chant, un mot d’ordre qui appelle à la victoire. La mission a été bien remplie, car réussir une double qualification, Coupe d’Afrique et Coupe du monde, ce n’était pas évident au départ. En fin de parcours, on s’aperçoit que rien n’est impossible pour cette équipe nationale qui va très prochainement préparer sa participation en Coupe d’Afrique qui aura lieu en janvier prochain en Angola. Mais pour le moment, savourons cette victoire sur l’Egypte qui vaut tous les détours. Antar Yahia, le buteur du jour, a eu cette phrase significative : « L’Algérie est une terre d’hommes. » Que l’Egyptien se mette cela bien en tête !
Source El Watan Azeddine Hammou
Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires