Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

26 décembre 2011 1 26 /12 /décembre /2011 08:13

C'est  officiel. Le Front de libération nationale (FLN)  devra affronter les prochaines élections législatives en "rangs dispersés".

urne transparente

 

Le divorce d'avec le groupe des redresseurs est désormais consommé. Ces derniers ont décidé de participer aux législatives "avec des listes indépendantes". La décision a été prise samedi soir, au cours d 'une réunion dont l'ordre du jour a trait à la préparation des élections législatives, ayant regroupé  l'ensemble des coordinateurs des mouhafadha. "Après nous être assurés de l'échec de toutes les tentatives de dialogue, de l'entêtement de la direction actuelle du parti au sein duquel on constate l'absence des plus simples règles démocratiques, le non-respect des statuts du parti et de son règlement intérieur, l'approfondissement en son sein de la corruption qui a fait du FLN un parti étranger à ses militants, sympathisants et autres citoyens, il a été décidé à l'unanimité de la participation du mouvement de redressement et de l'authenticité (MRA) aux prochaines élections législatives à travers des listes indépendantes", lit-on dans le communiqué du MRA, dont nous détenons une copie.  Les animateurs du mouvement qui n'ont pas manqué d'accabler la direction du parti coupable selon eux "d'avoir éloigné le FLN des préoccupations du citoyen", révèlent qu'une commission nationale chargée de la préparation, de la supervision et du suivi des élections a d'ores et déjà été installée. "L'installation des commissions de wilaya interviendra dans un délai ne dépassant pas 15 jours", précisent les rédacteurs du document qui affirment que la décision de s'engager dans la bataille électorale, "entre dans le cadre des objectifs du mouvement". Par ailleurs, les redresseurs affichent leur confiance quant aux garanties qu'offrent les réformes politiques engagées par le Président de la République, qui assureront selon eux "des élections libres et transparentes".  Les réformes constituent pour eux "un saut qualitatif pour le pays". Ils assurent "ne ménager aucun effort pour la concrétisation des réformes dans l'intérêt de l'Algérie et des Algériens".  Les militants et autres sympathisants du FLN, parti majoritaire à l'Assemblée populaire nationale, faut-il le préciser, devront donc choisir entre  deux  options. Les législatives constitueront un véritable  test pour Belkhadem qui a pour objectif de "garder" la majorité. Il faut noter enfin que les redresseurs n'ont pas évoqué au cours de leur réunion, la destitution de Belkhadem qui était l'un de leurs principaux objectifs, alors qu'il tablaient sur la tenue d'un congrès extraordinaire  avant la fin de l'année en cours. "Les jours de Belkhadem sont comptés" avait déclaré Mohamed Seghir Kara, l'un des principaux animateurs du MRA. Changement de stratégie ou…

Source Les Débats Sofiane Aït Mohamed

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires