Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

30 novembre 2012 5 30 /11 /novembre /2012 09:06

Algérie - Elections locales: Taux de participation de 44,26 % pour les APC et 42,92% les APW à la clôture du scrutin

urne transparente

 

La participation aux élections locales du 29 novembre a atteint 44,26% pour les APC et 42,92% les APW à la clôture du scrutin, dans toutes les wilayas du pays, selon le ministère de l'intérieur.

Le taux de participation final annoncé par le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Daho Ould Kablia, au scrutin relatif au renouvellement des Assemblées populaires communales (APC) qui est de 44,26% est supérieur à celui de 2007.

Le taux de participation au scrutin relatif au renouvellement des Assemblées populaires de wilayas (APW), ne dépassant pas les 42,92%, a, quant à lui, connu une baisse par rapport aux élections de 2007.

Le taux de participation aux élections locales avait atteint, en 2007, 43,96 pour les APC et 43,26 pour les APW.

La participation aux élections locales au niveau national à atteint à 17h00 un taux de 37,78 % pour les Assemblées populaires communales (APC) et 36,69 % pour les Assemblées populaires de wilayas (APW), a annoncé jeudi le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Daho Ould Kablia.

La wilaya de Tindouf a enregistré le taux le plus élevé avec 66,62% pour les APC et 66,21% pour les APW, suivie des wilayas d’Adrar avec 53,77% pour les APC et 53,32% pour les APW et de Khenchela avec 51,73% pour les APC et 50,37% pour les APW.

Le taux le plus bas a été enregistré dans la wilaya d’Alger avec 21,51% pour les APC et 20,76% pour les APW, a précisé M. Ould Kablia.

Le ministre de l’Intérieur a indiqué que les opérations de dépouillement ont commencé dans près de 1.000 communes des 19 wilayas non concernées par le prolongement à 20 heures de la clôture de l’opération du vote.

 Tamanrasset : 56.71% pour les APC et 56.52% pour l'APW

Quelques 65622 électeurs ont mis leurs bulletins dans les urnes pour le renouvellement des APC et 65398 pour l'APW, soit un pourcentage respectif de 56.71% et de 56.52%. Tels sont les résultats finaux des élections locales dans la wilaya de Tamanrasset en attendant les dernières délibérations quant aux partis vainqueurs après le dépouillement.

- La participation aux élections locales au niveau national à atteint à 16h00 un taux de 28,30% pour les Assemblées populaires  communales (APC) et 27,47% pour les Assemblées de wilayas (APW), a annoncé jeudi le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales, M. Daho  Ould Kablia

 

Bouira : Intoxication alimentaire

14 personnes, tous des encadreurs, mobilisés dans le cadre de l’opération électorale,  ont été victimes d’intoxication alimentaire après avoir consommé des aliments (du riz et du poulet) offert par l’administration, au chef lieu de wilaya de Bouira, a précisé une source hospitalière.

 Les personnes touchées ont été réquisitionnées par l’administration afin d’encadrer les élections locales au niveau des deux centres de vote de l’école primaire Agou Mohand Ameziane de la cité de 140 logements et d’un groupe scolaire au quartier Oued Hous, du chef lieu de la wilaya de Bouira. Les victimes qui présentaient des symptômes d’intoxication, notamment des vomissements, des diarrhées et fièvres, ont été évacuées dans l’après-midi de ce jeudi 29 novembre, vers le service des urgences sis au quartier oued Hous pour recevoir les premiers soins, a précisé la même source qui a indiqué que toutes les victimes ont quitté le service. 

À Boumerdès, le taux de participation a atteint, vers 18h, 34,54% pour les APC et 33,01 pour l’APW, selon le dernier décompte de la cellule de suivi des élections. Le taux de participation le plus élevé (61,65) pour les APC a été enregistré au niveau de la commune de Keddara suivie de la localité d’Ouled Aïssa avec un taux de 48,63% à la même heure. Le plus faible taux de participation a été enregistré dans la commune de Chabet El Ameur 21,99%, soit 3847 votants sur 17496 inscrits, selon le même décompte. 

 

Tizi Ouzou : L’opération du scrutin pour les APC et l'APW de  ce jeudi, 28 novembre, est prolongée d'une heure dans la wilaya de Tizi Ouzou. Ainsi, selon la cellule de communication de la wilaya, le vote se poursuivra jusqu'à 20 heures, à travers toutes les communes de la wilaya de Tizi Ouzou qui a enregistré, à 16 heures,un taux de participation de  27,69% pour les APC et 24, 99% pour l'APW.

 Batna : L’ensemble des habitants de la mechta Ouled Ettoumi, dans la commune d’El Djezzar, à 120 Km à l’ouest de Batna, ont refusé de voter, aujourd’hui, et ont déployé une banderole sur laquelle on peut lire : « Nous refusons de voter tant que nos conditions de vie ne sont pas améliorées ».

Cette mechta  a connu, pour rappel, un mouvement de protestation au mois de juin dernier, et qui s’est soldé par l’emprisonnement d’une vingtaine de jeunes. Ces derniers devaient payer, selon un habitant de cette localité, une amende de 20 000 DA chacun.

Toujours selon la même personne, la seule école de Ouled Ettoumi est toujours dépourvue d’électricité et de chauffage. Elle a été dotée d’un groupe électrogène juste pour la journée des élections.

 

A Sétif, la majorité des  915055 inscrits des hautes plaines sétifiennes a fait l’impasse sur les élections locales. Les mauvaises conditions qui ont marqué ce vote ne sont pas les principales raisons d’une bouderie ne disant pas son nom. Sachant qu’à 10heures  la participation n’a pas dépassé le2, 42% pour les communales et les 2,34% pour l’APW.

A 13 heures le taux de participation aux communales atteint 15,69%. Le scrutin  relatif à l’assemblée de wilaya était de l’ordre 15,28%. L’augmentation de 13 points en quelques heures n’a pas échappé aux observateurs.

A 16 heures, soit 3 heures avant la fermeture des 2018 bureaux ouverts pour la circonstance, les communales et wilayales, ont enregistré  respectivement  le seuil des 30,45% et 29,65%.

A 18 heures, le score des communales était de l’ordre de 40,61% alors que celui de l’APW avait franchi la barre des 39,44% qui n’est pas loin des 41,91% de 2007

 

A Biskra et outre la défection des électeurs et notamment des jeunes, ces élections sont entachées au niveau local par des pratiques dénoncées par certains partis. Dans un communiqué transmis aux autorités compétentes et la presse, le HMS, Nahdha, Islah, Karama, l’UFDS et d’autres partis ont unis leurs voix pour s’insurger contre le fait que des militaires en civil avaient été transportés par bus vers les centres de vote Youcef Lamoudi et de Guedecha pour y voter,  selon leurs propres constations. Les signataires du document rappellent que, selon le code électoral, chaque élément de l’ANP est tenu de voter dans sa circonscription d’origine. Au chapitre des insolites entourant ces élections, la commune de Ain Zaatout se distingue en proposant aux électeurs une seule et unique liste de candidats (FLN) pour l’assemblée municipale.                                                                                     

 A Tizi ouzou, le taux participation a atteint à la même heure, 27, 69 %, soit 190346 votants, pour les APC dans la wilaya. Pour ce qui de l’élection des membres de l'assemblée de wilaya, l'on a enregistré 171765 votants, soit 24, 99%, selon les chiffres communiqués par les services de la direction de la réglementation et des affaires générales ( DRAG) de la wilaya de Tizi Ouzou.

Un taux de 14,63% pour les Assemblées populaires communales (APC) et de 14,09% pour les Assemblées de wilaya (APW) a été enregistré à 13 h.00 à travers le territoire national. 

Ce taux est en baisse par rapport à celui des élections locales de 2007 qui avait enregistré, à la ême heure, 19,73% pour les APC et 19,41% pour les  APW, a précisé M. Ould Kablia.                

La wilaya de Tindouf a enregistré le taux le plus élevé avec 34,08 % pour les APC et 33,84 % pour les APW, suivie des wilayas de Bejaia avec 30,62%  pour les APC et 26,71% pour les APW et Tamanrasset avec 25,66% pour les APC  et 25,45% pour les APW, a précisé M. Ould Kablia.         

Par ailleurs, le ministre a souligné que le scrutin se déroule dans  un climat politique "serein" et que les citoyens "accomplissent leur devoir  électoral dans le calme et la quiétude".         

"Nous n'avons enregistré aucun dysfonctionnement et les mauvaises conditions  climatiques qui affectent certaines wilayas, n'ont pas perturbé le déroulement  du scrutin", a-t-il relevé. Le nombre total des inscrits sur les listes électorales est de 21.445.621,  rappelle-t-on.

Des accusations de fraude dans le sud de la wilaya de Sidi Bel Abbès

Plusieurs membres de la Commission de wilaya de surveillance des élections (Cwisel), ont fait état jeudi 29 novembre en début d’après midi de graves irrégularités dans le déroulement du scrutin pour l’élection des APC et APW dans de nombreuses localités à Sidi Bel Abbés.

Selon u document émanant de la commission locale de Ras El Ma (80 kilomètres au sud du chef-lieu de la wilaya), un millier de militaires ont été inscrits sur les listes électorales de cette ville-garnison, et ce en violation de la loi. «Les militaires dont les noms ont été découverts n’ont pas présenté d’attestation de radiation de leurs localités d’origine», lit-on dans ce document dont une copie nous a été remise. «Les militaires ont été inscrits à travers plusieurs bureaux de vote pour ne pas attiré l’attention des observateurs mandatés par les partis (….)  tous (les militaires, ndlr) ont reçus des consignes de vote en faveur du FLN.» Pour les signataires de la lettre,  une fraude à grande échelle  est menée au niveau des principaux centres de vote de Ras El Ma (ex-Bedeau).

Le wali ferme le centre de presse

Aussi,  les responsables de la wilaya  de Sidi Bel Abbès ont décidé hier de fermer le centre de presse et de ne communiquer les différents taux de participation qu’aux médias publics (ENTV et radios publiques). Même les membres de la Cwissel étaient, en début d’après-midi, dans l’impossibilité de connaitre les taux de participation, comme nous avons pu le constater au niveau du siège de la commission.

Cette attitude traduite, on ne peut plus, l’aversion du wali de Sidi Bel Abbés, Yahia Fahim, pour la plupart des oranges de presse privés. Rappelons que le taux de participation à Sidi Bel Abbés est passé de  2,23% pour les APC et 2,86% pour à 10 h à 12, 23%  pour les APC et 12, 26%  APW, selon la radio locale.

Tizi Ouzou: Le taux de participation demeure toujours faible dans la wilaya de Tizi Ouzou où l'on a enregistré, à 13 heures, seulement 14,36%, soit 98687 votants pour les APC et 90 251, soit un taux de participation de 13, 13% pour l'assemblée de wilaya.

Chlef : L’opération de vote a plutôt mal commencé à Chlef, puisque la participation était très faible et qu’en plus, des partis ont relevé des «dépassements graves» dans l’organisation du scrutin. 

À 10 h, le taux de participation était de 3 % pour les élections de l’APC et 2,95 % pour celles de l’APW. Ce chiffre est en baisse par rapport à celui enregistré lors des dernières législatives. A titre indicatif, la participation dans la commune du chef-lieu de wilaya à la même heure, ne dépassait guère les 2%.

En outre, des représentants de formations politiques en lice, ont dénoncé les «pratiques  inadmissibles» de certains responsables des bureaux, qui pourraient influer sur le cours des opérations  vote.

A la permanence du RCD, par exemple, on a « surpris un agent de l’administration en train de glisser trois bulletins au bureau 15 de l’école de Hai Nasr, alors que  le superviseur et les observateurs du parti  ont été carrément empêchés  d’accéder au centre de vote d’Ouled Mohamed (Ancienne).

Pour sa part, le fédéral du FFS a constaté une anomalie flagrante au niveau de la confection des bulletins de vote de ses listes. Celles-ci étaient quasiment illisibles, contrairement à  celles des partis au pouvoir, dont le  FLN», a-t--il dénoncé.

Bouira : Une faible affluence dans les bureaux de vote a été constatée ce matin, dans plusieurs localités de la wilaya de Bouira. Selon nos correspondants, on ne se bouscule pas pour aller voter.

Dans les centres de vote du chef lieu de wilaya, l’affluence est timide, et ce, de l’aveu même des représentants des formations politiques. Le taux de participation enregistréeà 10h est de 2.63% pour les assemblées communales, et de 2.42%, pour l’APW a indiqué Latreche Laâdjal, responsable de la cellule de communication de la wilaya de Bouira, qui a précisé que le nombre d’inscrit est de 500 477 votant. 

Notons que 226 listes sont en lice pour le renouvellement des 45 assemblées que compte la wilaya et 16 autres pour l’assemblée de wilaya.

En ce qui concerne l’encadrement de ce scrutin, qui a mal débuté dans les communes de Haizer et d’Aghbalou, 7 486 agents sont mobilisés par l’administration.

A Tizi Ouzou, selon les chiffres communiqués, à 10 heures, par la direction de la réglementation et des affaires générales, DRAG, 23491 votants  ont été dénombrés, soit 3, 41%,  pour les APC et 21212 votants (9,09%) pour l'APW.

Le taux le plus faible a été enregistré dans la commune de Tizi Ouzou avec 1, 24% pour l'APW et 1,21% pour l'assemblée de wilaya. Notons, par ailleurs, que le nombre d’inscrits, cette année, sur le fichier électoral s’élève à 687401 électeurs dans la wilaya de Tizi Ouzou.

A Tamanrasset et contrairement aux élections législatives où l'on avait enregistré une participation massive d'électeurs, dès le début de l’opération, la population de l'Ahaggar semble ne pas être convaincue des fades boniments  prononcés par les représentants des partis en lice lors de la compagne électorale.

Pour la vacation de 10h, seulement 11062 votants ont exprimé leur choix pour l’assemblée de wilaya et 11403 pour les APC sur un tolal de 115714 inscrits, soit 2389 nouveaux inscrits comparativement avec corps électoral des dernières échéances.

Contrairement aux élections législatives de mais dernier où le taux de participation avoisinait les 5%, les élections locales ne semblent pas emballer la population dans la wilaya de Constantine durant la matinée d’aujourd’hui, marquée surtout par un temps très froid.

Ainsi, selon les premiers chiffres fournis par les services de la wilaya à 10h, sur les 578 493 inscrits, seulement 12 437 électeurs ont accompli leur devoir électoral pour les APC et 11 748 pour l’APW, soit des taux respectifs de 2,15 et 2,04 %, ce qui n’a jamais été le cas lors des locales des années précédentes. Notons que le taux le plus faible a été enregistré à Constantine avec 1,39%.

Les oranais tournent le dos au urnes

Très peu d’oranais se sont rués vers les bureaux de vote ce matin. A 10h, le taux de participation a été de l’ordre de 2,87% pour ce qui concerne les APW et 2,93% pour les APC. Un record ! Jamais le taux de participation n’a été aussi faible à Oran. Et les quelques-ceux qui compose ce maigre pourcentage sont, comme à chaque fois, les personnes âgées, ceux pour qui, « le rendez-vous électoral » est à ne rater sous aucun-prétexte.

Pour le reste, le désintéressement a été quasi-total : à faire une promenade dans les rues du centre-ville, on se serait cru en un jeudi ordinaire. « à chaque échéance, c’est le même blabla, on prend les mêmes, et on recommence ! » nous dira un jeune rencontré dans un cybercafé, bien décidé à ne pas mettre son bulletin dans l’urne. Dans les cafés, les oranais discutaillaient de tout et rien, de la pluie et du beau temps, mais ne semblent pas porter grand intérêt à cet échéance électoral.

Il nous est même légitime de se demander si les gens sont à peine au courant de la tenue de ces élections tellement le désintérêt est à son comble. A cela, les autorités ne peuvent même pas mettre cette « non-participation massive » sur le dos du mauvais temps, car en dépit de la froidure qui régnait dehors, pas une goutte de pluie n’avait fait son apparition.

A Chlef, le MSP se joint aux autres partis contestataires pour dénoncer la  disparition des bulletins de vote du FLN et du RND avant l’ouverture des bureaux de vote. 

En effet, dans une déclaration à El Watan, les responsables du bureau de wilaya du parti ont affirmé que des  bulletins de vote de ces deux formations politiques avaient disparu bien avant l’ouverture du scrutin, notamment à Abou El Hassan, Breira et Oum Drou ».

Et d’ajouter que «personne n’a pu expliquer cette absence étrange qui risque de fausser complètement les résultats du scrutin».

Dans le même sillage, des partis, comme le RCD et le RPR, avaient  déjà attiré l’attention de l’administration sur la mise en circulation d’exemplaires de  ce type  de bulletins dans la

Un député FLN s'en prend à un électeur à Tiaret

A dix heures, le taux de participation à l'échelle de la wilaya était de 3,62% pour les APC et 3,57% pour l'APW. Un taux des plus faibles enregistré du fait d'une part les conditions climatiques défavorables du fait des chutes deneiges et de la pluie sur la région et du désintérêt de la population, notamment les jeunes pour ce scrutin.

Au niveau du chef lieu de wilaya de Tiaret, le taux de participation à dix heures tournait autour d'1, 014% au moment ou dans la commune rurale de Roisfa on atteignit le taux de 9,6%. Pour rappel le corps électoral se compose de 527592 électeurs répartis à travers 291 centres de vote et  1412 bureaux. Certains faits nous ont été rapportés.

A Frenda, 15.000 repas destinés à l'encadrement dans la daïra de Frenda étaient impropres à la consommation après que les services de prévention en aient détectés la mauvaise qualité de la nourriture alors qu'à Sougueur, un député FLN aurait menacé un électeur qui ne votait pas pour sa formation.

Bratla (Témoucht) boycotte le vote durant 3 heures

Le douar Bratla dans la commune montagneuse de Sidi Ouriache (daïra d’Oulhaça) a boycotté le scrutin de 8h à 10h45, les électeurs ayant observé un sit-in devant l’unique centre de vote ouvert pour 529 inscrits.

Cette protestation s’est voulue, selon ses initiateurs, un signal aux autorités locales pour les alerter sur l’enclavement de leur localité. Ils réclament la satisfaction de deux doléances que sont le transport scolaire et la réhabilitation des liaisons routières. Bratla et la région d’Oulhaça sont connus pour être l’un des fiefs où l’on vote le plus dans la wilaya de Témouchent.

Les électeurs de Ain Defla ne se bousculaient pas devant les urnes. Un taux de 1,91% a été enregistré à 11 h à Khemis Meliana, selon un membre de la commission électorale au niveau de cette commune.

Il s’agit là du taux de participation le plus faible jamais enregistré. Au niveau du centre de vote « les frères Djelaili » réservée à l’electorat feminin, l’affluence demeurait faible à 12 h passée. Certains bureaux avaient  enregistré  quelque 19 voix  seulement à la même heure.

Rappelons que le corps électoral est estimé au niveau de la commune de Khemis miliana à 54.600 répartis sur 14 centres et 101 bureaux .s’agissant de taux de participation au niveau de la wilaya, celui-ci était estimé à 3,1% aux environs de 10 h.

Des nomades privés d'élections à Tine-Zaouatine

Le comité communal de surveillance des éléctions locales de Tine- Zaouatine, située à 450km au sud du chef lieu de wilaya de Tamanrasset, vient de dresser un rapport accablant sur le déroulement de l'opération du vote dans le bureau  itinérant d'Oued Ichidh.

Dans ce document, dont nous détenons une copie, le président du comité  a également soulevé  le problème des électeurs nomades qui ont été privé d'accomplir leur devoir  suite à la décision de clôturer l'opération du vote, hier le 28 novembre à 20h, dans l'un des bureau itinérant pendant que les élections suivent toujours leurs cours dans plusieurs localités éparses relevant de cette wilaya du Grand Sud.

Signalons au demeurant que dans la même commune, les services de sécurité ont réussi à interpeller un électeurs, d'une identité douteuse, au moment où il allait voter en utilisant une fausse  procuration. Conduit manu militari au commissariat, le mis en cause a été placé en garde à vue, a-t-on appris de sources bien informées.

 BATNA : Accrochage entre partisans du FLN et du RND

A Batna, plusieurs incidents ont entaché  l’opération de vote. Dans la commune de Bitam, située à 90 km au sud-ouest du chef-lieu de wilaya, plusieurs bulletins de vote n’étaient pas mis à la disposition des citoyens.

Selon Mohamed Kabrine, président de la commission de wilaya de surveillance des élections (CWISEL), des paquets de bulletins ont été volontairement cachés par quelques encadreurs, travaillant dans  les bureaux de vote.

« Sur les 13 listes engagées, moins de 10 étaient disponibles pour les électeurs. Deux observateurs se sont déplacés sur les lieux où ils ont pu constater ces dépassements », nous a-t-il affirmé. 

Par ailleurs, des affrontements entre partisans du FLN et ceux du RND  ont eu lieu, dans la commune d’El Hassi, à 60 km au nord de Batna. Selon le secrétaire général de l’APC d’El Hassi, les  deux groupes se sont accrochés en usant d’armes blanches, faisant deux blessés.

Le premier, un militant du RND, a été touché par un jet de pierre à la tête. Le second, partisan du FLN, a été poignardé au moyen d’un couteau. Il est à noter que le taux officiel de participation a été estimé à 21% pour l’APC et 26 % pour l’APW  et ce à 16h.

Source El Watan APS

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires