Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

23 août 2011 2 23 /08 /août /2011 05:58

Vers l’amélioration de la situation des retraités

retraites-algeriens.jpg

Le chef de l’Etat a formulé des recommandations le 16 août, lors d’une réunion avec le ministre du Travail Tayeb Louh dans le cadre des auditions du ramadhan. 

En attendant ce qui sera décidé dans le cadre de la prochaine tripartite «sociale» attendue pour le mois de septembre  concernant les retraités, la décision semble déjà prise pour l’amélioration de la situation de cette catégorie de la société qui ne cesse de manifester sa colère quant à sa  précarité. Dans le cadre des auditions des minis-tres entamées depuis le début de ce ramadhan, et selon le communiqué de la présidence de la République concernant le  secteur de la sécurité sociale, le président Bouteflika a chargé le gouvernement de relever la part de la fiscalité pétrolière allouée au Fonds national de réserves des retraites. Ainsi, selon la même source, il s’agit de finaliser la réglementation qui permettra la prise en charge de la couverture sociale des catégories particulières. Dans ce contexte, il a  relevé la nécessité de préserver sur le long terme le système national de retraite.  En outre, le chef de l’Etat a  instruit le gouvernement de mettre à profit le processus de réforme engagé pour une meilleure organisation et une meilleure gestion de la sécurité sociale et d’anticiper tout déséquilibre financier. A ce propos il dira : «C’est cette approche qui permettra de sauvegarder les acquis sociaux et de la politique de solidarité de notre pays y compris au bénéfice des générations futures», estimant que «cela requiert un engagement de tous les acteurs du système de santé et des partenaires sociaux qui doivent se saisir de toutes les opportunités que leur offre l’élargissement du dialogue social pour être à la hauteur des ambitions de notre pays». Le chef de l’Etat a formulé ces recommandations le 16 août, lors d’une réunion avec le ministre du Travail Tayeb Louh dans le cadre des auditions du ramadhan.  Il est à souligner que le dossier des retraités est déjà programmé pour la prochaine tripartite et l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA) fera de ce dossier son cheval de bataille. Apparemment, la Centrale syndicale n’aura pas à se fatiguer, car  la part de la fiscalité pétrolière allouée au Fonds national de réserves des retraites sera relevée.

Il faut dire que la Centrale syndicale est restée en retrait des revendications salariales et des mouvements sociaux qui ont été enregistrés en Algérie ces derniers temps, mais  la prochaine tripartite sera une occasion pour défendre sa vision. Dans ce cadre, il n’est pas écarté que le pouvoir d’achat des pensions de retraite sera relevé pour environ 1 million de personnes qui, d’après des statistiques qui n’ont pas été à ce jour démenties, n’atteignent pas la barre des 15 000 DA. Pour rappel,  les 2,2 millions de retraités algériens ont déjà manifesté le 25 juillet dernier pour une augmentation de leur pension, de même qu’ils s’étaient rassemblés en juin à Alger, venus des quatre coins du pays pour revendiquer un peu plus de dignité. Dans son exposé, Tayeb Louh a évoqué l’amélioration de la qualité des prestations en matière de sécurité sociale à travers, notamment, l’ouverture de nouvelles structures et la généralisation du tiers payant aux assurés disposant de la carte Chifa, la modernisation du système de sécurité sociale et la préservation des équilibres financiers des organismes de sécurité sociale. Dans ce cadre, il a été évoqué l’élargissement du réseau de structures de proximité dont le nombre est passé de 852 en 1999 à 1 431 à juillet 2011. Le communiqué de la présidence parle aussi de l’élargissement du tiers payant du médicament dont le nombre de bénéficiaires a atteint 2 400 000 à ce jour et sa généralisation à tous les titulaires de la carte «Chifa» et à leurs ayants droit. En matière de modernisation du système de sécurité sociale, il est indiqué que cette carte, opérationnelle au niveau de 48 wilayas, a été distribuée à près de 6 300 000 assurés sociaux. Il est à noter que le rapport publié suite à cette audition n’a en aucun cas évoqué la question du chômage, sachant que les statistiques publiées ont toujours été un sujet de polémique.

Source Le Jour d’Algérie Nacera Chenafi

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires