Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

18 juillet 2011 1 18 /07 /juillet /2011 06:22

Des visites au public à partir du 28 juillet

metro-alger-copie-4.jpg

La réception provisoire du métro d’Alger est prévue le 31 octobre 2011, alors que sa mise en service effective est programmée début novembre, a déclaré, hier, le ministre des Transports, M. Amar Tou, qui précisera toutefois que la mise en service effective se fera au plus tard début novembre. Dès le 8 septembre, la RATP-El Djazair procédera à la marche à blanc du métro (exploitation non commerciale). D’autre part, des visites de stations du métro à l’adresse du public seront organisées à partir du 28 juillet. L’exploitation du métro d’Alger sera assurée par plus de 400 agents que la RATP est en train de former, dont 275 sont formés dans l’exploitation, une centaine dans la maintenance et une soixantaine dans l’encadrement administratif. La RATP a formé dernièrement par l’intermédiaire d’une firme allemande des auditeurs de métro, des chefs de station, des opérateurs commerciaux et ceux du contrôle. D’une longueur initiale de 9,5 km, le projet du métro d’Alger devra desservir, sur dix stations, les communes de Bachdjarah, El Magharia, Hussein Dey, Sidi M’hamed et Alger-centre.
En prévision de la réception provisoire du métro d’Alger fixée au 31 octobre prochain, pas moins de 400 ingénieurs et techniciens seront formés pour son exploitation. Ce staff formera à son tour tous les effectifs dont auront besoin les départements chargés  de l’exploitation et de la maintenance. «Votre responsabilité est énorme», a souligné, hier, le ministre des Transports Amar Tou, au centre de formation RATP El Djazair à Kouba, à l’adresse des premiers groupes en formation pour une durée de 40 à 45 jours. S’étendant sur 10 stations (soit près de 10 km), le métro d’Alger, tant attendu par les habitants de la capitale, devra desservir les communes de Bachdjarah, El Magharia, Hussein Dey, Sidi M’hamed et Alger Centre, en attendant deux autres extensions. La RATP-El Djazair procédera à partir du 8 septembre prochain à la marche à blanc du métro (exploitation non commerciale). Cette opération se poursuivra durant quatre semaines. «C’est une phase d’essai nécessaire à la mise en service du métro. La marche à blanc du métro signifie sa mise en service sans qu’elle soit commercialisée», a souligné le ministre. Le métro transportera durant cette période d’essai un nombre limité de passagers. Lequel augmentera au fil des jours, en prévision de sa mise en service effective. «En principe, la date de mise en service du métro ne va dépasser début novembre, comme il se peut également qu’elle va intervenir le 1er novembre. C’est une question qui dépend de celui qui sera chargé protocolairement de sa mise en service», a-t-il affirmé. A partir du 28 de ce mois, des visites, au profit du public, seront organisées au niveau des stations de métro à l’initiative de la RATP-El Djazair.

Source Horizons Safia D.

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires