Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

29 décembre 2011 4 29 /12 /décembre /2011 11:01

Rébaï : «un gouvernement neutre pour organiser les élections»

urne transparente

 

En prévision des élections législatives qu'il compte investir, avec "possibilité d'alliances", le Mouvement Ennahda a appelé hier au gel des réformes politiques "vidées de leur contenu" et à la nomination d'un gouvernement "neutre" qui se chargera d'organiser les élections

Cet appel, est une décision de la session du Conseil consultatif (Madjliss Ech-choura) du Mouvement tenu les 23 et 24 décembre, a fait savoir hier, le secrétaire général du parti, Fateh Rébaï lors d'une conférence de presse tenue à Alger. "Le Mouvement affirme que les réformes politiques ont été vidées de leur contenu par une majorité fabriquée dont la pensée est celle du parti unique, et nous maintenons nos revendications pour rattraper les choses à travers une série de mesures", a asséné le conférencier qui détaille dans la foulée, les revendications de son parti qui garantiront à ses yeux des élections libres et transparentes. "Nous revendiquons le gel des  réformes jusqu'à ce qu'un nouveau parlement légitime soit élu", a-t-il dit tout en appelant à "la constitution d'un gouvernement de technocrates neutre qui se chargera d'organiser les prochaines élections et préparer les condition de leur bon déroulement dans la transparence". Le conférencier réclame aussi dans le même registre, la constitution d' "une instance indépendante qui supervisera le processus électoral". Un mémorandum "en préparation", contenant l'ensemble des revendications, sera adressé au Président de la République, révèlera encore Rébaï. Affirmant qu'une nouvelle carte politique va "être connue" à l'issue des élections, le leader islamiste s'est dit prêt à contracter des alliances avec "toutes les forces politiques qui partagent notre vision". Interrogé à ce propos, Rébaï dira que l'appel est adressé non seulement aux partis islamistes mais aussi à tous  y compris les militants du FIS qui "jouissent de leur droits politiques", excepté ceux qui ont ''dénaturé les réformes", a-t-il précisé, allusion faite au FLN et au RND qu'il accuse d'avoir fait des pressions sur les parlementaires d'Ennahda. Assurant que le "vent du changement est en notre faveur", Rébaï qualifiera les dernières déclarations de Belkhadem à propos du taux qu'auraient les islamistes lors des prochaines élections de "dangereux". "C'est au peuple de décider", a-t-il dit. Interrogé enfin sur les déclarations du chef de l'Etat lors de l'ouverture de l'année judiciaire, il dira que son Mouvement " attend du concret".        

Source Les Débats Sofiane Aït Mohamed

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires