Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

21 juin 2011 2 21 /06 /juin /2011 07:53

L'entraîneur bosniaque Vahid Halilhodzic est désigné officiellement sélectionneur de l'équipe nationale de football.

Halilhodzic Kourichi

 

Il aura comme adjoint l'ancien international algérien des années 1980, Nouredine Kourichi. L'information nous a été confirmée hier au niveau de la FAF. L'annonce de ce duo à la tête de l'équipe nationale devrait être confirmée aujourd'hui par le président de la FAF. Cette annonce interviendra après l'expiration du délai de l'appel à candidature qui avait pris fin hier (20 juin). Une cinquantaine d'entraîneurs ont été sollicités ou ont transmis leurs CV à la commission désignée par la FAF pour étudier l'ensemble des dossiers. Le président de la FAF avait indiqué que le futur sélectionneur national sera désigné à la fin de ce mois ou au plus tard début juillet. Il dirigera le prochain stage de préparation des Verts au début du mois d'août prochain. Le président de la FAF avait également annoncé en grande pompe que la Fédération allait recruter un entraîneur de «renommée mondiale ayant déjà remporté des titres», ce qui explique les noms de techniciens avancés auparavant. Selon des informations recueillies au niveau de la FAF, les sponsors qui s'étaient engagés à soutenir la Fédération sur le plan financier se sont ravisés. Ils ont estimé que les résultats de l'équipe d'Algérie ne sont pas à la hauteur des attentes et que les internationaux algériens n'évoluent pas dans des clubs de grande renommée ou dans des championnats huppés, d'où le refus des sponsors de s'impliquer dans le financement du salaire du futur sélectionneur national. Cette situation a contraint la FAF à revoir ses ambitions à la baisse, se rabattant ainsi sur Halilhodzic qui avait dirigé auparavant avec une certaine réussite des clubs français Lille et Paris Saint-Germain avant de prendre les destinées de l'équipe nationale de Côte d'Ivoire.
Cette dernière sous sa coupe est restée invaincue plus de vingt matches avant que notre équipe nationale ne mette fin à cette belle série au terme d'un match mémorable et qui a débouché du reste sur son limogeage. Reprenant du service, le coach Vahid vient de décrocher dernièrement le titre de champion de Croatie avec le Dynamo Zagreb.
La FAF qui misait sur le soutien des pouvoirs publics pour assurer le salaire du staff technique a reçu un message clair du Premier ministre qui avait émis le souhait que la FAF fasse confiance aux compétences nationales. Dans ce contexte, tout en respectant l'avis du Premier ministre, le président de la FAF persiste et signe qu'il était le dirigeant sportif ayant défendu le droit du cadre technique national à l'exercice des plus hautes responsabilités. Prenant la défense des joueurs émigrés, Raouraoura a souligné que ces derniers sont avant tout des Algériens qui ont largement contribué au renouveau de l'équipe nationale, laquelle s'est qualifiée pour la CAN et le Mondial 2010. Toujours est-il que selon Raouraoua avec le lancement du professionnalisme et la multiplication des centres de formation et la création d'autres académies, à long terme nous disposerons d'une équipe nationale digne de ce nom.

Source Le Quotidien d’Oran Kamel Mohamed

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires