Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

2 février 2013 6 02 /02 /février /2013 06:23

La sélection algérienne de football n'a vraiment pas besoin d'un changement au niveau du staff technique.

Vahid Halilhodzic Succes 

Si le sélectionneur de l'équipe d'Algérie, Vahid Halilhodzic, ne sait pas s'il va poursuivre l'aventure à la tête des Verts après leur élimination dès le premier tour de la Coupe d'Afrique des Nations CAN-2013 en Afrique, du côté de la Fédération algérienne de football (FAF) nul doute qu'il n'y aurait pas de changement compte tenu de la déclaration de son premier responsable bien avant le départ des Verts en Afrique du Sud. Et là, il faut de suite le préciser, en dépit des mauvais résultats techniques des Verts dans cette CAN avec une élimination prématurée et un seul point dans son escarcelle, la sélection algérienne de football n'a vraiment pas besoin d'un changement au niveau du staff technique. Le prochain match des Verts est tout autant décisif pour les qualifications à la Coupe du Monde 2014 et il est prévu le 22 mars prochain en terre algérienne contre le Bénin. Le temps restant n'est vraiment pas propice à un changement de coach et donc de mentalité et surtout de style de jeu. En réalité, que reproche t-on à cette équipe de Vahid? Seulement la concrétisation sur le plan des résultats techniques. Car dans le jeu, aucune des trois équipes qui ont joué contre les Verts n'ont été à la hauteur des Verts. Les Algériens ont dominé leurs vis-à-vis Tunisie, Togo et Cote d'Ivoire. Or, il leur manquait ce réalisme qui ne se travaille nullement sur le court terme. Quant aux reproches à faire au coach Vahid Halilhdozic, il y en plusieurs, certes, mais pas au point de le remercier. La sagesse incite à son maintien. Il a fait des erreurs de choix aussi bien des joueurs en transgressant ses propres critères. Il a fait un mauvais choix des joueurs à aligner lors de chaque match quoique-là, des précautions sont à prendre car personne ne sait mieux que le staff technique ce qui se passe à l'intérieur de la maison des «Verts». Le coaching n'a pas été perspicace et pourtant, coach Vahid est un très bon analyste des matchs. Seulement, il a été surpris une première fois par une défaite amère contre la Tunisie qui l'a même incité à ne point assurer la première séance d'entrainement du lendemain. Ensuite, il a été «sidéré» par l'élimination à l'issue du second match perdu contre le Togo. Les critiques acerbes ne cessent de tomber sur le staff technique autant que les joueurs. Seulement, beaucoup ont oublié qu'aucun joueur ni membre du staff technique et en premier lieu coach Vahid Halilhdozic n'aurait aimé être éliminé de cette CAN 2013. C'est une réalité implacable qu'il faudrait toujours mettre en relief avant toute critique pour être plus proche de l'objectivité voulue surtout dans des moments aussi difficiles que ceux que traverse actuellement tout Algérien...
D'ailleurs, tous les joueurs reconnaissent que cette élimination prématurée est une très «bonne expérience» qui oblige tout un chacun à apprendre ses leçons. Et c'est justement ce qui est demandé à coach Vahid, son staff et ses joueurs. «Avec tout ce qui s'est passé pendant cette CAN, je ne sais pas si mon coeur va le supporter. Etre sélectionneur de l'Algérie n'est pas une tâche facile...», remarque le coach des Verts.
Effectivement, ce n'est pas facile de coacher une sélection comme celle de l'Algérie avec toute cette passion du football ancrée dans le sang des Algériens. C'est pourquoi aucune répétition d'erreur n'est tolérée de la part de coach Vahid et son groupe pour les éliminatoires de la Coupe du Monde 2014 au Brésil. Doit-on bien rappeler qu'en réalité l'objectif primordial de coach Vahid Halilhdozic, son staff et ses joueurs est la qualification à la Coupe du monde. Alors, va pour la Coupe du monde avec des changements qu'il faut...

Source L’Expression Saïd Mekki

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires