Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

27 octobre 2009 2 27 /10 /octobre /2009 06:01

Mondial U17. Algérie 0 – Italie 1

Une défaite amère

 

L’Algérie a concédé hier une courte et amère défaite devant l’Italie, pour le compte de la première journée du groupe F. L’équipe d’Algérie a débuté timidement la partie devant le demi-finaliste du dernier Euro, mais au fur et à mesure que les minutes s’égrenaient, les coéquipiers de Bezzaz gagnent en confiance et en assurance.

Kaduna (Nigeria). De notre envoyé spécial

A la dixième minute, ils signent leur première action sur une belle combinaison entre Khelifi et Bezzaz. Ce dernier se présente seul face au gardien mais il fut devancé par un défenseur italien qui dégage son camp. Les Azzuris, malgré leur statut de favoris, n’ont pu inquiéter sérieusement les jeunots d’Ibrir sauf sur des tirs de loin. En dépit de l’absence de Bekakchi, la défense a bien assuré son rôle, aidée il est vrai par un gardien Merzouki très sûr de lui. Après la demi-heure de jeu, les camarades de Khelifi sont allés inquiéter à maintes reprises l’arrière-garde italienne, notamment à 43’ lorsque sur une belle combinaison à trois, ponctuée par un tir de loin de Hammar qui passera légèrement à côté. Après la pause, les Algériens se montrent encore mieux organisés. Ils auraient pu prendre le dessus à deux reprises en l’espace de dix minutes toujours par l’intermédiaire de Khelifi, très en verve dans ce match. La première fois, juste après le coup d’envoi. Khelifi lancé dans le dos de la défense, s’engouffre dans les 18 m, fixe le gardien de but italien Perin mais ratera son duel. La deuxième fois sur une action similaire et Khelifi en deux temps ratera l’ouverture du score. Il a fallu attendre la 67’ pour enregistrer la première action dangereuse des Italiens sur un tir du remplaçant Scilapi, mais le gardien Merzouki s’interpose avec brio. Après cette tentative, le jeu s’équilibre. A la 76’, un coup bien botté par un joueur italien a failli tromper le gardien Merzouki. Il sera sauvé par la transversale. Une minute plus tard, Carraro donnera l’avantage à son équipe au grand dam de tous les joueurs qui ne méritaient pas une telle issue eu égard à la grande débauche d’énergie et le rendement fournis durant toute la rencontre. L’Algérie disputera son deuxième match contre l’Uruguay.

Stade Ahmadou Bello (Kaduna)

Arbitres : Morgante (USA), assisté de Morgan (Jam) et Marroufo (USA)

But : Carraro (77’) Italie

Averts. : Ferkous (40’), Boughoula (49’) Algérie. Devitis (48’) Italie

Algérie : Merzouki, Bezzaz (Hammar 54’), Khelifi (Ammari 60’), Khida, Ziane, Cheheima, Charchar, Omrani, Belkadi, Boughoula (Baïla 69’), Ferkous. Entr. : Othmane Ibrir

Italie : Perin, Natalino, Camillerin Sini, Cristing, Devitis, Berreta (Iemmello 73’), Al Shaârawy (Scilapi 65’), Dall’Agnello (Carraro 59’), Comporese, Fossati. Entr. : Pasquale Salerno

Résultats

Groupe E

EAU – Malawi 2-0

Espagne – USA 2-1

Groupe F

Uruguay – R. Corée 1-3

Algérie – Italie 0-1

Source El Watan Kamel Y.

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires