Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

27 novembre 2011 7 27 /11 /novembre /2011 04:33

Résultats complets de la 11e journée du championnat d'Algérie de Ligue 1 de football, disputée samedi 26 novembre 2011

ballon de football

NA Hussein Dey : 0 - MC Oran : 0

JSM Béjaïa : 1 Bachiri (30) - USM Harrach : 1  Djerbou (35)

CA Batna : 0 - CR Belouizdad : 2 Slimani (65), Rebbih (72)

CS Constantine : 1 Hebaïche (c.s.c, 20) - MCE Eulma : 2 Tiaïba (27), Bouaïcha (38)

ASO Chlef : 2 Hamidi (81, 90+1) - AS Khroub : 0

MC Alger : 1 Zeddam (71) - USM Alger : 0

MC Saïda : 1 Cheraïtia (90+1) - JS Kabylie : 2 Boulemdeïs (7), Hanifi (23)

ES Sétif : 3 Benmoussa (3, 80), Hachoud (8) - WA Tlemcen : 1 Messaoudi (28).

Deux victoires ont été enregistrées dans la première partie du 11e round du championnat de Ligue 1, disputé hier. Le CRB et le MCEE ont, en effet, réalisé deux précieux succès loin de leurs bases, à Batna et Constantine respectivement, alors que le choc des poursuivants, JSMB-USMH, s’est achevé sur un partage des points, tout comme le duel des «mal classés» MCO, NAHD.
JSMB 1-USMH 1
Les Béjaouis accrochés pour la troisième fois dans leur jardin
La JSMB n’a pas réussi pour la troisième fois consécutive dans son jardin à faire mieux qu’un match nul face à l’équipe banlieusarde d’El Harrach. Un autre semiéchec qui n’a pas manqué de soulever l’ire de la galerie vert et rouge. Pourtant, les locaux ont débuté merveilleusement la partie. Dès l’entame de la rencontre, les gars de Béjaïa ont pris l’initiative du jeu pour aller inquiéter dangereusement l’arrière-garde harrachie. Exerçant un haut pressing sur leurs vis-à-vis, Djalit et Zafour ont, à deux reprises, dans les dix premières minutes de jeu, failli faire mouche. Acculés dans leurs derniers retranchements, les protégés de Abed Charef furent contraints à commettre une faute dans leur surface. En effet, pris en sandwich par Meziane Cherif et Griche, Djallit offre à ses camarades une belle opportunité d’ouvrir la marque suite à un penalty sifflé légitimement par Benouza. Maroci, qui prend la responsabilité d’exécuter la sentence, tire dans les bras de Doukha . Loin de baisser les bras, les Vert et Rouge maintiendront la pression pour s’offrir une multitude d’occasions de trouver le chemin des filets de Doukha que ni Belakhdar, ni Maroci encore moins Boulaïncer n’ont réussi à concrétiser. Il fallait attendre la 31e minute pour assister à une réalisation béjaouie. Sur un coup franc botté par Maroci, Bachiri reprend judicieusement pour signer un joli but. L’explosion de joie de la galerie vert et rouge ne durera que deux minutes puisque sur une erreur monumentale de l’axe défensif de la JSMB, Djarbou refroidit le public béjaoui. Ce fut d’ailleurs la seule opportunité des visiteurs durant toute la première mi-temps qui se sont contentés de défendre leur périmètre. Au retour de la pause-citron, les Béjaouis, qui ont dominé littéralement, ne parviendront pas à prendre le dessus. Reprenant confiance face à la stérilité des Vert et Rouge, les Harrachis ont géré intelligemment leur match pour repartir avec un précieux point dans leurs bagages.

Source L’Expression

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires