Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

13 novembre 2012 2 13 /11 /novembre /2012 00:03

Maïza retrouve sa place

courbis-USMA.jpg

 

Après le doute qui s’est installé suite aux contre-performances concédées lorsque Gamondi était à la tête de l’USMA, place maintenant à l’optimisme.

Les Rouge et Noir enchaînent la bonne performance et se relance en championnat puisqu’ils occupent la cinquième place, à deux points seulement du podium. Il faut dire que les dirigeants usmistes ont fait le bon choix en optant pour le Français Rolland Courbis. En effet, depuis l’arrivée de ce dernier, l’USM Alger a fait le plein et enchaîne les victoires. L’ancien coach de l’O Marseille est déjà à son troisième succès d’affilée. Il a d’abord battu la JSK (1-0) pour l’entame de son expérience en Algérie.
Une victoire, certes, laborieuse, mais les spécialistes lui ont accordé des circonstances atténuantes sachant qu’il venait tout juste de prendre ses fonctions. Une semaine plus tard, l’USMA a terrassé le WAT sur le score de 4 buts à 0 avant de récidiver face à l’ASO où elle s’est imposée (3-0). Mieux encore, les chiffres plaident pour lui.

Depuis son intronisation à la tête de l’équipe algéroise, l’attaque a inscrit beaucoup de buts et la défense n’encaisse pas. En effet en trois rencontres, l’USMA a réussi à trouver la faille à huit reprises, alors que sa défense n’a pris aucun but. Il est vrai que le calendrier a favorisé les Rouge et Noir puisqu’ils ont joué leurs trois derniers matches à domicile, il faut dire qu’avant l’arrivée de Courbis, l’équipe de Soustara ne parvenait pas à s’imposer même chez elle (nul face au CSC et défaite face au CABBA).

La prochaine sortie de l’USMA, qui la mènera à Saoura, sera un véritable test même si le match se déroulera à huis clos. «Nous sommes bien rentrés dans ce match et les deux premiers buts que nous avons marqués au bout de quatre minutes nous ont beaucoup aidés à gagner. L’ASO possède une très bonne équipe et pour tout vous dire, huit de ses joueurs m’ont vraiment impressionné. D’ailleurs, je suis convaincu que si on ne les avait pas cueillis à froid, cela aurait été beaucoup plus difficile, surtout que le terrain était très gras, gênant considérablement la circulation du ballon. Le fait d’avoir remporté trois victoires consécutives est une bonne chose. Désormais, nous pourrons vraiment travailler dans la sérénité», a-t-il déclaré à la fin du match. Il faut reconnaître aussi que Courbis ne prête aucune attention aux noms des joueurs.

Pour lui, le plus en forme jouera. C’est le cas du défenseur Adel Maïza, qui vient d’enregistrer sa première titularisation depuis son arrivée à l’USMA. Marginalisé par Gamondi, le technicien lui a donné sa chance et l’enfant de Annaba l’a bien saisie. De par son expérience, l’ex-capitaine des Verts A’ a réussi une excellente prestation et a gagné des points et la confiance de son entraîneur. Malgré le fait qu’il est resté loin des terrains pendant plusieurs mois, Maïza a tiré son épingle du jeu. Avec la blessure de Chafaï, il est clair que Courbis lui fera encore confiance. Une chose est sûre, il y aura certainement de la concurrence en défense centrale à l’avenir au sein de l’effectif usmiste.

Source El Watan Anis B

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires