Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

2 septembre 2010 4 02 /09 /septembre /2010 06:42

C’est demain soir au stade Tchaker de Blida que les Verts entameront leur campagne de qualification à la phase finale de la CAN-2012 en accueillant la Tanzanie.

ballon de football

 

Un match placé sous le signe du rachat pour une formation algérienne qui aura à cœur de relever la tête notamment après sa dernière déconvenue at home face au Gabon en amical.D’ailleurs, depuis ce jour, la bande à Saâdane n'est pas tout à fait parvenue à évacuer la frustration née de cette rencontre allant même jusqu'à perdre la confiance de ses supporters comme en témoignent les sifflets qui fusaient des tribunes à l’occasion de cette empoignade.
Le sélectionneur national aura beau expliquer que son team n’était encore prêt pour aborder un tel rendez-vous, il n’en demeure pas moins que la communion avec le public algérien qui a de tout temps montré son attachement pour son équipe passe inévitablement par une victoire face aux Taifa Stars tanzaniens.
En plus, demain soir à Tchaker, les Ziani and co auront la lourde responsabilité de défendre leur statut de mondialiste.  Pour se faire, il va falloir que Saâdane trouve des solutions à l’épineux problème de la stérilité offensive dont ils souffrent depuis un certain temps déjà. Cela dit, les Fennecs doivent faire preuve d'une meilleure efficacité devant le but que lors de leurs précédentes sorties officielles, surtout que le driver national, a clairement signifié lors de sa dernière conférence de presse qu'il allait prôner l'offensive à outrance. «On va les terrasser ces Tanzaniens», avait-il déclaré. Ainsi, devant un adversaire loin de constituer un foudre de guerre, la tâche des nôtres paraît à première vue aisée surtout quand on sait que la Tanzanie sera amoindrie par l’absence de sept éléments cadres, écartés par l’entraîneur danois Poulsen pour ce rendez-vous qui s'annonce déjà important pour l'avenir des Verts. Autrement dit, cette joute contre les Tanzaniens constituera une véritable aubaine pour les coéquipiers de Ghezzal afin de renouer avec le chemin des filets. En tout état cas, les joueurs de l’EN, sévèrement critiqués ces derniers temps par une grande partie des supporters et autres spécialistes du ballon rond, seront à coup sûr attendus au tournant ce vendredi.
L'occasion leur sera ainsi offerte pour faire taire les mauvaises langues qui sont allées jusqu'à remettre en cause le maintien de Saâdane à la barre technique

Source Horizons Mehdi F.

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires