Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

11 octobre 2009 7 11 /10 /octobre /2009 06:00

Zambie 0 - Égypte 1 - Ça va se jouer au Caire

Sans être vraiment excellents et en difficulté durant la majeure partie du match, les hommes de Hassan Shehata ont réussi un retentissant exploit en allant s’imposer face à la Zambie à Chililabombwe (0-1). Un résultat qui fait que rien n’est encore joué dans ce groupe C pour le billet qualificatif au Mondial sud-africain.
En première mi-temps, les hommes d’Hervé Renard ont copieusement dominé leurs adversaires égyptiens. Pas moins d’une dizaine d’occasions nettes de scorer ont été enregistrées par les Zambiens, qui n’ont pas réussi à les concrétiser. Il faut dire que si l’Égypte avait rejoint les vestiaires sans encaisser le moindre but, c’était grâce à la vigilance de son gardien de but, Issam Al-Hadary, qui a été l’homme de la première mi-temps. Déjà à la 10e minute, il s’illustre en s’interposant suite à un tir de Kabala. Cinq minutes après, Katongo reprend un centre de David Singloma, mais le cuir effleure la cage d’Al-Hadary.
Suite à un énorme pressing, Hani Saïd a failli tromper son propre gardien de but en voulant dégager le danger (17’). Les locaux reprennent les commandes des opérations et exercèrent une énorme pression sur la défense adverse. Acculés dans leurs derniers retranchements, les Égyptiens éprouvaient de grosses difficultés pour contenir les assauts des hommes d’Hervé Renard, mais ils n’ont pas cédé grâce toujours à un grand Issam Al-Hadary. Ce dernier a fait étalage de toute sa classe en repoussant deux puissants tirs lointains des 25 mètres à la 23e puis à la 25e minutes.
Mais l’occasion la plus dangereuse se situa à la demi-heure de jeu lorsque Kabala tire à bout portant, mais le portier d’Al-Ahly interviendra courageusement pour dégager le ballon en corner. Dans la foulée, Katongo reprend le ballon de la tête au deuxième poteau, mais encore une fois, Al-Hadary est allé chercher le cuir qui prenait la direction de la lucarne droite (31’).
Ce n’est pas fini. Kabala reçoit une balle en profondeur et se présente face au dernier rempart égyptien. Ce dernier bloque toutes les issues et ne laisse aucune chance à l’attaquant zambien de tenter le coup. En conclusion, la première période a été dominée par la Zambie qui aurait pu prétendre à un meilleur sort, mais s’est contentée d’un score vierge.
Après la pause, les Égyptiens tentent de se montrer plus entreprenants, mais la première incursion fut zambienne. Katongo s’engouffre dans le flanc gauche et sert idéalement Musonda, son essai a été détourné par Wael Gomâa. Après un premier ratage d’Aboutrika (60’), Hosni Abderrabo libère les siens en envoyant un missile des 20 mètres qui s’en va se loger dans la lucarne de Mweene (70’). Un but qui est venu contre le cours du jeu et sur la première véritable tentative des hommes de Hassan Shehata.
Ce scénario a coupé les jambes des joueurs zambiens qui n’ont pas réussi à réagir jusqu’à la fin de la rencontre. Avec cette victoire, l’Égypte maintient l’espoir de se qualifier au Mondial, alors que la Zambie devra aller chercher son billet pour la CAN au Rwanda.
Source Liberté Malik A.
Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires