Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

14 novembre 2010 7 14 /11 /novembre /2010 08:03

Plus que trois jours avant la joute amicale face au Luxembourg

metz-saint-symphorien.jpg

Le stade de mets Saint Symphorien

 

Le premier contingent de l’équipe nationale, sous la conduite du sélectionneur national  Abdelhak Benchikha et du chef de la délégation Benhamza, membre fédéral, a pris ses quartiers vendredi après-midi à l’Hôtel Sofitel de Luxembourg dans un froid glacial.

La température ambiante ne dépasse pas les 10° C au milieu de la journée et rechute jusqu’en dessous de zéro la nuit. Hier, un temps maussade régnait à Luxembourg. La pluie n’a pas non plus cessé de tomber durant toute la journée. Les organisateurs craignaient que ce climat durerait jusqu’au jour du match et dissuaderait du coup les Algériens à faire le déplacement. Malgré le froid, les Algériens de la région nord de l’Hexagone, notamment ceux de Metz, distante de 60 km de Luxembourg, semblent décidés à faire le déplacement en grand nombre surtout avec la fluidité de la circulation.

«Le stade Josy-Berthland de Luxembourg, d’une capacité de 7 000 places, risque de s’avérer exigu», nous dira un Algérien résident à Metz. Ce dernier a toutefois souhaité que le match se joue au stade Saint-Saimphorien de Metz d’une capacité de 40 000 places, comme cela a été le cas entre Luxembourg et la France pour le compte des éliminatoires de l’Euro 2012, pour permettre à un plus grand nombre de fans algériens de la région d’y assister. Un autre Algérien résidant à Metz enchaîne : «Les moyens de transport existent et il n’y a pas lieu de ne pas faire le déplacement pour assister au match et découvrir le nouveau visage des Verts post-mondial. Ce n’est tout de même pas tous les jours qu’on aura l’occasion de voir notre équipe nationale évoluer dans la région».

Vers un partenariat avec le FC Metz

L’adjoint-maire de la ville de Metz chargé des sports, M. Belhaddad, souhaiterait mettre en place un partenariat entre le centre de formation du FC Metz et l’Algérie. La proposition a été faite à la délégation algérienne le jour de son arrivée à Metz, mais l’initiateur du projet veut rencontrer à nouveau les responsables algériens, notamment le DEN Fodil Tikanouine et le sélectionneur national pour discuter des modalités du partenariat et éventuellement mettre en œuvre le projet. A rappeler que le Centre de formation du FC Metz est l’un des plus connus en France, sinon en Europe. Plusieurs joueurs algériens tels que Nacereddine Kraouche et Chadli Amri et d’autres joueurs étrangers qui font le bonheur des championnats européens, à l’image de Ribéry, Pires, Adebayor, Song… sont issus du Centre de formation du FC Metz.

Source El Watan Slimane Mekhaldi

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires