Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

26 décembre 2010 7 26 /12 /décembre /2010 11:15

Algérie – Football - Ziani, retour aux sources?

Karim Ziani 

Karim Ziani ou l’histoire d’un transfert difficile à digérer. Exilé à Wolfsbourg depuis 2009, le milieu de terrain algérien a perdu de sa superbe et cherche désormais à se relancer.

Le Fennec, révélé en Ligue 1 sous les couleurs de Troyes ou Lorient, serait sur le point de retrouver un championnat de France qu’il connaît bien, afin de retrouver des couleurs tout d’abord, mais aussi pour prouver à ses détracteurs que les qualités démontrées par le passé n’étaient pas illusoires.

Il n’est jamais trop tard pour tenter de relancer sa carrière professionnelle. A 28 ans, Karim Ziani, le milieu de terrain de Wolfsbourg, n’a pas perdu cette notion de vue. Car, depuis son départ en Allemagne au mois d’août 2009, la trajectoire de l’international algérien n’a pas été des plus ascendantes, bien au contraire. Chez les Loups, le Fennec, transféré pour sept millions d’euros, n’est jamais parvenu à s’imposer, ne s’offrant que quelques apparitions épisodiques, lorsque son tempérament de feu ne l’amenait pas à en venir aux mains avec Edin Dzeko, juste quelques jours après son arrivée, ou Marcel Schafer, au début du mois de décembre 2010.

15 matches, 2 échauffourées

En tout et pour tout, à l’heure où la trêve hivernale a sonné en Allemagne, Ziani n’a disputé que quinze petits matches de Bundesliga en deux saisons, pour quatre titularisations seulement depuis l’entame de l’exercice en cours. Et jeudi soir, alors que son entraîneur, Steve McClaren, semblait plus que jamais sur le grill au regard des résultats sportifs pour le moins décevants obtenus depuis le mois d’août dernier, celui-ci a été confirmé dans ses fonctions et s’est empressé dans la foulée d’écarter Kazim Ziani du groupe professionnel.

Le message est clair. Déjà placé sur la liste des transferts l’été dernier et un temps annoncé au Paris Saint-Germain, l’ancien Sochalien doit vite trouver un club pour rebondir sous peine de goûter aux joutes peu savoureuses des matches avec l’équipe réserve des Loups jusqu’en mai prochain. Mais ce ne sera vraisemblablement pas le cas car trois formations de Ligue 1 semblent intéressées par le profil du Ballon d’or algérien 2009. A commencer par Lorient, un club que le premier concerné connaît bien pour en avoir porté les couleurs entre 2004 et 2006 avant de rejoindre Sochaux, puis l’Olympique de Marseille. Les Merlus verraient d’un bon oeil un retour de Ziani en Bretagne alors que le départ de Kevin Gameiro semble inéluctable. Le dossier menant à l’Algérien ne serait d’ailleurs bouclé qu’à condition que l’international tricolore, dont le FCL espère tirer quelques 10 millions d’euros à la revente, ne quitte effectivement le Morbihan.

Lorient, Monaco ou Saint-Etienne

Dès lors, les 3 ou 4 millions d’euros réclamés par Wolfsbourg pour se séparer d’un joueur recruté pour 7 millions d’euros seraient une somme abordable pour les Lorientais, qui envisagent également de négocier un prêt avec option d’achat. Mais Lorient n’est pas seul sur le dossier puisque l’AS Monaco ne veut pas s’en laisser compter. Mal en point sportivement, le club de la Principauté cherche des joueurs de caractère et expérimenté pour aborder la deuxième partie de saison avec plus de tempérament et de combativité. L’AS Saint-Etienne n’a pas dit son dernier mot non plus et, de son côté, serait en négociations avec la direction de Wolfsbourg pour un prêt avec option d’achat.

Malgré les atermoiements de ces derniers mois, Karim Ziani reste donc un joueur assez coté, au moins sur le marché français, et son expérience pourrait être bénéfique au club qui le convaincra de signer dans les jours à venir. Auteur d’une Coupe du monde 2010 plutôt satisfaisante, d’un point de vue individuel, avec l’Algérie, l’ancien Lionceau attend donc la main tendue qui lui permettra de rebondir. Et s’il retrouve son football, Karim Ziani pourrait sans conteste être la bonne pioche du premier semestre 2011.

Source football.fr

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires