Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

13 juin 2011 1 13 /06 /juin /2011 09:29

Elle est programmée pour ce samedi

Vahid Halilhodzic

Halilhodzic pourrait succéder à Benchikha

 

Le technicien franco-serbe Vahid Halilhodzic sera-t-il le successeur de Benchikha à la barre technique de la sélection algérienne de football ? Est-ce lui (Halilhodzic) la «grosse pointure étrangère» promise par le président de la FAF, Mohamed Raouraoua ? L’ancien entraîneur de la Côte d’Ivoire pourrait, en effet, être cette personne.

D’autant plus que le président de la FAF semble fortement intéressé par le profil de ce coach. C’est du moins ce que nous avons appris, hier, de sources fédérales, selon lesquelles les deux hommes, Raouraoua et Halilhodzic, ont eu, tout récemment, un entretien téléphonique au cours duquel ils ont abordé le sujet relatif à la barre technique nationale. Selon les informations recueillies, le Franco-Serbe aurait montré un vif intérêt pour les Verts. Les deux hommes devront très prochainement se voir pour tenter de fédérer leurs visions. Le rendez-vous est arrêté, d’après lesdites sources, pour ce samedi dans la capitale française, Paris. Une rencontre, estime-t-on encore, importante pour la suite des pourparlers. Raouraoua y présentera son (nouveau) projet pour les Verts. Halilhodzic exposera, de son côté, sa philosophie en la matière.

Si les projets convergent, Halilhodzic s’engagera avec l’équipe nationale. Dans le cas contraire, il faudra explorer d’autres pistes. Raouraoua, lors de son séjour parisien, aurait d’ailleurs prévu des rencontres avec des techniciens de renom, laissent entendre nos sources, sans pour autant avancer de noms. A en croire le très célèbre site spécialisé italien, Tuttomercatoweb, le premier responsable de la Fédération aurait conclu un rendez-vous avec le célébrissime entraîneur italien Marcello Lippi. Une rencontre serait programmée, selon la même source, à Paris même. Vrai ou faux ? La FAF ne fournit pas pour le moment d’informations officielles. Elle entretient (sciemment ?) le flou. Tout comme l’ambiguïté qui caractérise l’appel à candidature lancé par l’instance fédérale au terme de la réunion de son BF mercredi dernier.

Un appel sans incidence sur les choix de Raouraoua, du moment que ce dernier entame les pourparlers avec les techniciens qui l’intéressent. Les contacts établis avec Halilhodzic en sont la plus grande preuve. La commission compétente – Tasfaout, Fergani, Mecherara et Atoui –, à laquelle a été confiée la mission d’étudier les différents CV, ne servira visiblement à rien. Cela confirme, du coup, la thèse selon laquelle Raouraoua aurait déjà fait son choix, et ce, malgré plusieurs CV reçus par la FAF, dont notamment ceux de Claude Leroy, Philippe Troussier et Paul Le Guen. Mais la piste de ce dernier (triple champion de France avec Lyon) est définitivement écartée. Il a posé finalement ses valises au sultanat d’Oman en paraphant, samedi, son contrat avec la fédération locale. L’ex-sélectionneur du Cameroun est attendu le 27 de ce mois à Mascate pour entamer ses nouvelles fonctions.

Source El Watan Kamel Yamine

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires