Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

4 décembre 2012 2 04 /12 /décembre /2012 04:16

Il sera poursuivi en justice pour son geste «odieux»

Gerard-Longuet.jpg

 

Cette action n'est qu'une manière élégante et civique de répondre à ce sous-traitant d'une extrême droite haineuse et brutale.

L'affaire du bras d'honneur lancé en direct à la télévision à l'endroit des Algériens par l'ex-ministre français de la Défense, Gérard Longuet, n'est pas close. Elle fait encore des vagues. Abdelwahab Rahim, président de l'Association internationale de la diaspora algérienne (Aida), a indiqué, hier, dans une déclaration à L'Expression, que son association a décidé de saisir le procureur de la République française contre l'ex-ministre français pour son geste odieux et irresponsable. «Nous allons saisir le procureur de la République pour cette offense contre les Algériens. On a passé sur trop de choses et on n'acceptera plus qu'on nous marche sur les pieds», a déclaré Abdelwahab Rahim.
Cette décision a été prise à une unanimité écrasante lors des rencontres avec la diaspora à travers le monde en France. «A l' issue d'un meeting à Lyon il a été décidé de saisir le procureur de la République française contre l'ex-ministre français de la Défense et actuel sénateur de La Meuse, Gérard Longuet, après son geste irresponsable à la fin d'une émission diffusée par la télévision française», a précisé un communiqué de l'association dont le siège se trouve à Genève.
L'ex-ministre de la Défense (UMP) avait été l'auteur d'un geste obscène (bras d'honneur) en direction de l'Algérie, pendant le générique de fin de l'émission «Preuves par 3» de Public Sénat dont il était l'invité. Il réagissait à une question hors micro sur la demande du ministre algérien des Moudjahidine, Mohamed Chérif Abbas, d'une «reconnaissance franche des crimes perpétrés à l'encontre des Algériens par le colonialisme français», en se justifiant que l'Algérie «ravive une plaie entre nos compatriotes». Le président de l'Aida a qualifié le comportement de Longuet de «vulgaire et grossier» qui a touché en plein coeur la communauté algérienne de par le monde. «Nous avons reçu des milliers de réactions de la communauté algérienne établie à l'étranger suite à ce geste», a indiqué M.Rahim soulignant que cette action n'est qu'une manière élégante et civique de répondre à ce sous-traitant d'une extrême droite haineuse et à ce geste qui illustre la brutalité vulgaire d'une extrême droite qui excelle dans l'art d'envenimer le débat républicain cela d'une part.
De l'autre, la décision de poursuivre en justice l'ancien ministre français de la Défense a pour but d'«éviter que ce genre de comportement ne se reproduise», a expliqué M.Rahim qui a relevé qu'il était «tout à fait regrettable d'associer les Français défenseurs des droits de l'homme et des valeurs universelles, à un geste aussi insolant», estimant que «la haine du sénateur a relancé les triades déjà enflammées sur la repentance de la France». Abdelwahab Rahim insiste que son association n'est en guerre contre personne. «Nous voulons que le procureur de la République se détermine; qu'il nous dise si le geste de M.Longuet constitue une insulte à l'endroit de tout un peuple ou non. Ainsi, nous saurons à quoi nous en tenir».
L'Association internationale de la diaspora algérienne (Aida), a pour but, entre autres, de promouvoir l'entraide de la diaspora algérienne à l'étranger et de défendre les intérêts des Algériens. Est-ce à dire qu'elle fait du lobbying? Oui, répond M.Rahim. «Il ne faut pas avoir peur des mots. Nous faisons du lobbying à l'image des autres communautés comme les Coréens, les Indiens et les Chinois», affirme-t-il. Auparavant, le président du Cercle d'amitié franco-algérien, Adam Benahmed, a réagi au geste du ministre français.
Dans un communiqué, le Dr Benahmed s'était dit «outré et scandalisé par le geste inélégant et de voyou» de l'ancien ministre Gérard Longuet (UMP) «envers le peuple algérien ami». Il a appelé «l'ensemble des femmes et des hommes politiques français à la réprobation totale de cet individu qui déshonore la France et les Français et qui porte atteinte aux relations intenses, riches et amicales qui lient nos deux pays aujourd'hui».

Source L’Expression Brahim Takheroubt

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires