Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

23 novembre 2010 2 23 /11 /novembre /2010 08:29

Algérie-France : Hervé de Charrette plaide pour des investissements en Algérie

boutelika sarkozy

 

Longtemps « parasitées » par des contentieux liés à le mémoire de la guerre de libération et l’affaire du diplomate Hasseni, les relations algéro-françaises semblent connaître une véritable détente et un réel réchauffement.

Le président de la Chambre de commerce franco-arabe (CCFA) Hervé de Charrette a qualifié hier  les relations économiques entre la France et l’Algérie de «bonnes, voire d’excellentes». Son nom s’ajoute ainsi à celui de nombreuses personnalités françaises qui ont récemment fait un constat positif sur les liens entre Paris et Alger. Le 18 octobre dernier, de passage à Alger, Mme Michelle  Alliot Marie, alors ministre de la Justice, avait été reçue par le président de la République. Le chef de l’Etat avait déclaré que «les relations entre la France et l’Algérie se portent bien». En écho, la ministre avait évoqué « un partenariat stratégique de première importance à construire entre les deux pays »   Pour sa part, l’ex-chef de la diplomatie française s’exprimait en marge de la cérémonie de célébration du 49e anniversaire de la création de la CCFA. Cette dernière tenait au siège de l’Institut du Monde arabe (IMA) une réunion consacrée au renforcement du dialogue franco-arabe, décliné sur trois dimensions : politique, économique et humain.

Il a affirmé «qu’un projet de partenariat entre les Chambres des deux pays sera proposé dans les prochaines semaines à la partie algérienne». M. De Charrette, qui a entrepris depuis deux ans une action d’envergure pour relancer une nouvelle dynamique de la CCFA, comprend le partenaire Algérien. Selon lui, « il a raison lorsqu’il relève  qu’il y a trop de commerce et peu d’investissements en Algérie». Il «faudrait faire plus d’efforts du côté français en matière investissement», ajoutant que «c’est ce que nous essayons de faire sur le terrain». Rappelant que l’Algérie demeure le premier partenaire français en Méditerranée, y   investir est un «impératif absolu», a-t-il estimé. «Ma visite en Algérie est certaine. L’année 2011 ne se terminera pas sans que je ne m’y rende», a-t-il assuré, soulignant que ce sera l’occasion de «travailler aux idées servant l’amitié franco-algérienne». «Les barrières qui se dressent entre la France et le monde arabe qu’elles soient  économiques, les plus courantes, ou humaines les plus blessantes, empêchent les échanges et nous devons œuvrer pour une destruction ordonnée de ces barrières pour réussir un partenariat d’exception», a-t-il ajouté. Le député du Maine-et-Loire a, par ailleurs, mis en exergue les «bonnes relations» entre les sociétés civiles française et algérienne. «La compréhension est spontanée et naturelle entre les deux rives de la Méditerranée. C’est une priorité pour nous», a précisé l’ancien chef de la diplomatie française. La France, en chargeant l’ex-l’ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin de relancer les échanges économiques, ne veut, visiblement pas, rester au stade des bonnes intentions

Source Horizons H. Rachid.

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires