Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

25 mai 2012 5 25 /05 /mai /2012 06:03
Algérie - Halilhodzic déçu par le comportement des joueurs locaux
halilhodzic premiere liste
L'entraineur de la sélection algérienne de football, Vahid Halilhodzic, a réitiré jeudi sa "déception" vis à vis des internationaux évoluant dans le championnat algérien, auxquels il a adressé "un dernier avertissement".
"On me reproche toujours d'être critique envers les joueurs évoluant dans le championnat algérien, mais cette fois ci, je ne peux m'empêcher de leur en vouloir encore, en raison de leur manque de sérieux et de professionnalisme", a déclaré le technicien bosnien lors d'une conférence de presse tenue au stade Mustapha Tchaker de Blida.
"J'ai programmé le stage de Bouchaoui (Alger) spécialement pour les joueurs du cru, mais grande fut ma déception quand la plupart d'entre eux se sont présentés trainant des blessures, alors qu'ils sont loin de répondre à nos exigeances sur le plan physique", a t-il ajouté. Halilhodzic n'a pas caché sa "colère" en constatant également que la majorité des joueurs en question "n'ont pas suivi le programme de travail" qu'il leur avait prescrit, a t-il informé, ajoutant que "seul Belkalem a dérogé à la règle".
L'entraineur a regretté, au passage, que les joueurs locaux, qu'il a qualifié "de pétris de qualités techniques", n'accordent pas un intérêt particulier à la "préparation physique".
"Je reste persuadé qu'au moins trois à quatre joueurs du groupe des locaux auquel j'ai fait appel, ont les qualités techniques pour intégrer des clubs de Ligue 1 de France, mais ils doivent encore travailler et dûrement sur le plan physique pour espérer une carrière professionnelle en Europe", a t-il conseillé.
12 joueurs évoluant dans le championnat algérien ont été retenus dans la liste élargie établie par l'entraîneur des Verts en prévision des prochaines échéances de la sélection, mais deux d'entre eux ont été libérés dès le précédent regroupement de Bouchaoui, à savoir Chaouchi et Benlamri.
"J'avais prévu de donner leurs chances aux joueurs locaux lors du match amical contre le Niger, mais je me suis retrouvé avec des éléments soit blessés, soit en manque de compétition. C'est dommage pour eux, car une telle chance pourrait ne pas se reproduire à l'avenir", a t-il poursuivi.
Halilhodzic s'est montré notamment "déçu" par le gardien de but Fawzi Chaouchi, et le meneur de jeu Abdelmoumen Djabou, sur lesquels il misait énormément, mais qu'il ne peut les utiliser à présent. "Je n'ai raté aucune occasion pour discuter avec Chaouchi et le sensibiliser, mais en vain, il reste toujours le même. Je pense que la seule solution pour lui éviter de passer à côté d'une grande carrière, c'est le transférer à l'étranger, tellement il a beaucoup de problèmes ici", a t-il estimé.
"Djabou lui, est le meilleur joueur actuellement en Algérie, mais je découvre aujourd'hui qu'il traine une blessure depuis une année, et qu'en dépit de cela il continue à jouer ses matches normalement. C'est vraiment grave", s'est-il exclamé. Le milieu de terrain, Saad Tedjar, est lôgé par Halilhodzic dans la même enseigne que Chaouchi et Djabou, à la différence qu'il lui reproche de rester inactif avec son club, alors qu'il a "d'énormes qualités qu'il n'a pas su encore comment les exploiter", selon l'entraîneur national.
Source El Watan APS
Le Pèlerin
 
 
Partager cet article
Repost0

commentaires