Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

20 septembre 2010 1 20 /09 /septembre /2010 23:21

Algérie - Hammam Melouane (Blida) - Un havre de paix pour les Blidéens

hammam-melouane.jpg

 

Cette station thermale est devenue, avec la forte canicule qui étouffe la plaine de la Mitidja, une des destinations les plus prisées par la population blidéenne notamment celle désirant éviter les tumultes des plages.

Nombreux sont les visiteurs à faire le déplacement, surtout les week-ends, sur ce site à la recherche de ses vertus curatives et récréatives. Même les jours de semaine, la station ne désemplit pas. Et si cette station est réputée pour les vertus curatives et thérapeutiques de ses eaux, la plupart des visiteurs viennent à Hammam Melouane en cette période de l’année pour profiter du cadre agréable et de la verdure qu’offre ce site plus particulièrement Magtaâ Lazreg, un hameau niché sur les hauteurs de la station où beaucoup de familles viennent goûter aux plaisirs de la nature et jouir de quelques moments de repos. Ce grand rush fait évidemment l’affaire de l’entreprise privée de gestion de la station thermale et le bonheur des habitants de la région qui s’adonnent à une multitude de commerces de produits de consommation ou d’artisanat. Aux alentours de la station, des vendeurs jeunes et vieux, hommes et femmes offrent aux visiteurs des produits de la montagne, des fruits, du miel, du fromage de chèvre, de l’huile d’olive, du pain traditionnel khobz ettadjine, des poulets de ferme et autres produits d’artisanat. Si ce rush a incontestablement insufflé une nouvelle dynamique au tourisme familial, il est souvent accompagné en revanche, d’actes de dégradation de la nature et de l’environnement qui prennent un sérieux coup en raison de l’absence de civisme chez de nombreux visiteurs. «Je fréquente ces lieux depuis des lustres, ce site est magnifique, mais les responsables locaux devraient agir au plus vite pour mettre fin à certaines dérives et atteintes à l’environnement», a indiqué un père de famille venu de Blida. Issue de la commune mère de Bougara, la commune de Hammam Melouane est située dans une cuvette, entourée de massifs forestiers et traversée par un cours d’eau qui vient ajouter au charme de ce coin idyllique une curiosité supplémentaire loin de l’agitation et du bruit des grandes cités. Malgré son dénuement apparent et le manque d’infrastructures indispensables à son épanouissement, la commune de Hammam Melouane, dispose d’atouts touristiques indéniables. Sa station thermale qui date de 1920 joue un rôle prépondérant dans le développement socioéconomique de la région. Les vertus curatives de ses eaux lui ont valu une forte notoriété auprès de la population algérienne. Outre sa vocation touristique qui lui promet un bel avenir, si des aménagements appropriés sont entrepris et les équipements nécessaires au développement du tourisme mis en place, la commune de Hammam Melouane dispose également de ressources agricoles non négligeables. Après le retour de la paix et de la sécurité dans la région, la population locale s’est remise au travail de la terre et à l’élevage qui ont toujours constitué ses principales sources de revenus.

Source Infosoir R .L. / APS

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires