Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

22 mars 2012 4 22 /03 /mars /2012 10:11

L'hôpital Parnet s'est doté d'un centre de procréation artificielle

Parnet---procreation-artificielle.jpg

 

Quelque 300.000 couples sont concernés par ce problème sociétal estimé à 7% en Algérie, à savoir l'infertilité.

On l'attendait comme le Messie. Enfin, un centre de procréation médicalement assistée (PMA) vient d'être inauguré, mardi, au niveau du service de gynécologie, obstétrique du Centre hospitalo-universitaire (CHU) Nafissa-Hamoud d'Hussein Dey. En effet, le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, M.Djamel Ould Abbès, en inaugurant ce centre, a indiqué que «l'objectif est de répondre au mieux aux besoins des couples inféconds et d'assurer à ceux démunis l'accès aux techniques d'assistance médicale à la procréation qui enregistrent actuellement une maîtrise parfaite liée à un savoir-faire, avéré, dans le domaine».

Pour ceux ne qui ne connaissent pas la procréation médicale assistée (PMA), cette pratique, qui est appelée aussi assistance médicale à la procréation (AMP) et procréation assistée médicalement (PAM), est un ensemble de pratiques cliniques et biologiques où la médecine intervient plus ou moins directement dans la procréation afin de permettre à des couples infertiles d'avoir un enfant. Par ailleurs, elle ne se réduit pas à la fécondation in vitro (FIV) qui n'en est qu'une des méthodes. C'est une bonne nouvelle tant que l'infertilité constitue à travers le monde un problème de santé publique. Il est bien de faire savoir que l'incidence de la fertilité est estimée entre 8% et 10% des couples au niveau mondial.

En Algérie, elle est de 7% des couples selon l'Enquête nationale sur la santé de la famille «Easf 2002» et l'enquête Papchild en 1992 et Mics 3 en 2006. Ainsi quelque 300.000 couples sont concernés par ce problème sociétal en Algérie. Dans ce sens, le ministre a souligné qu'«au niveau national, au-delà du problème médical et de la réponse thérapeutique que nous devons y apporter, l'infertilité constitue trop souvent une source de conflit au sein de la famille avec de fortes répercussions au plan psychosocial, car elle conduit dans les cas extrêmes à la dissolution de la famille». Certes, l'ouverture de ce centre dans le secteur public est une opportunité pour les couples aux revenus modestes. Selon les responsables du service, elle leur permettra de bénéficier d'une prise en charge totale et gratuite. A ce titre, «la prévention et la prise en charge de couples infertiles font partie intégrante des objectifs nationaux de santé et tout particulièrement de la santé reproductive», a fait savoir M.Ould Abbès. Et d'ajouter: «Il s'agit dans ce cadre d'assurer la disponibilité et l'accès aux techniques d'AMP pour les cas d'infécondités avérés justiciables de ce type de traitement.» De même, il est à noter que le secteur privé compte actuellement neuf centres de PMA et sa réussite se chiffre en milliers de naissances ces dernières années. L'objectif maintenant est donc d'étudier les voies et moyens pour étendre ces prestations au niveau du secteur public, dans un souci d'équité en matière d'accès aux soins de haut niveau, et ce, compte tenu du fait qu'il s'agit de prestation relativement onéreuse.

A cet effet, M.Ould Abbès a annoncé que des centres de PMA seront ouverts l'année prochaine dans plusieurs wilayas du pays en plus de ceux déjà existants à Oran et à Constantine.«Dans ce contexte, nous serons amenés aussi à l'élaboration d'un texte de loi sur la biomédecine et la bioéthique dans la perspective de la création d'une agence de biomédecine», a-t-il déclaré.

Source L’Expression Wafia Adouane

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires

بورشاق حاج 27/05/2016 11:58

السلام عليكم ان متزوج منذو ١١ سنه ولم نرزق يطفل واريد منكم مساعدتي كي تجري تلقيح اصطناعي او ابعثوا لي رقم المستشفى وجزاكم الله خير الجزاء

belkacem 03/05/2015 19:23

je veut savoir numero de telephone?

nassima 09/01/2014 13:15


bonjour


femme de 41ans marier depuit 2ans jai fait deux insimination et sa na pas marché et je veux bien fair une fiv et jais entendu quil ya un service qui socupe des personne qui on des probleme davoir
un enfant comment fair pour consulté chez vous


merci

Le Pèlerin 14/01/2014 12:12



Bonjour Nassima


Je suis désolé Nassima


Je ne suis ni médecin ni associé à un centre médical


J’ai vécu longtemps près de l’hôpital Parnet….Mon père y est même mort le 24 avril 1954…..Le souvenir m’a incité
à passer cet article


Ne perdez pas espoir pour autant…


La médecine fait des progrès tous les jours


Cordialement,


Le Pèlerin