Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

9 juin 2011 4 09 /06 /juin /2011 02:28

Comment vaincre le stress ?

eleve-de-terminale.jpg

 

Les lycéens algériens apprennent désormais, à mieux gérer leur stress face à cet examen.

Près de cinq cent mille candidats, soit 496.665, entameront samedi prochain les épreuves de l´examen du baccalauréat. Plus du tiers de ce nombre représente les élèves qui adhèrent cette année à des sessions de soutien psychologique et de coaching, en vue de mieux affronter l´ultime écueil avant l´Université. En effet, un phénomène nouveau semble s´installer ces dernières années dans la société algérienne, celui-ci à trait à la gestion du stress chez les lycéens. Outre la traditionnelle rokia et autres litanies ou rites religieux auxquels recourent traditionnellement les familles algériennes afin de mieux armer leurs enfants contre le stress de l´examen, des méthodes actuelles de maîtrise de l´émotivité sont dispensées çà et là. Des experts en développement personnel se chargent d´inculquer aux aspirants de l´enseignement supérieur de fines méthodes pour venir à bout de la panique. Ces cours restent le propre de la région algéroise et ne semblent pas encore atteindre les lointaines contrées du territoire national. Ainsi, un cycle d´enseignement de ces techniques s´est récemment déroulé à Sidi Fredj sous la houlette de M. Abdelkrim Abidet, grâce au soutien de l´Organisation nationale d´encadrement des associations pour la protection de la jeunesse. Une autre session de formation de ce type a également été dispensée à Baraki. Elle a été initiée par le groupe scout El Thabet des Scouts musulmans algériens (SMA) relevant de l´Association des anciens scouts. Il faut dire que le recours à ces nouveaux moyens de maîtrise et de renforcement du mental par la population des établissements du secondaires est né à partir de 2008. Les sessions ont eu pour cadre d´agréables sites naturels comme celui très apaisant de la forêt de Bouchaoui, le Jardin d´Essai du Hamma ou le Lac de Réghaïa. Notons que le nombre de ces stagiaires d´un nouveau genre a sensiblement augmenté cette année avec la participation de pas moins de 3 000 élèves, à fin mai dernier sur le site de Sidi Fredj. C´est dire tout l´engouement que manifestent, d´année en année, les jeunes lycéens à ces cours spéciaux, alors qu´au même moment l´on déplore la non-implication des pouvoirs publics dans ce processus inédit qui gagne pourtant en popularité. Ni le ministère de l´Education nationale, ni celui de l´Enseignement supérieur, encore moins celui de la Solidarité nationale ne manifestent en fait un quelconque intérêt pour cette nouvelle pratique, signale-t-on encore.
Face au stress de l´examen, parents, élèves et enseignants se mobilisent donc plus que jamais. Les gourous du développement personnel investissent leurs efforts pour le bien-être des candidats au BAC de la session 2011, avec à la clé, une panoplie de sages conseils, de stratégies et techniques éprouvées afin de gagner en sérénité et en efficacité le jour J. Alors que la course contre la montre est engagée, l´on ne néglige pas, bien entendu, les classiques cours de soutien et les révisions en groupe. Finalement, l´objectif visé par ces formations consiste à doter les postulants au Bac d´une confiance en soi et une assurance inébranlables et d´une approche positive de l´examen, c´est-à-dire, leur fournir les secrets de la réussite. Filles et garçons sont assurés de stabilité émotive et les plus émotifs d´entre eux pourront alors voir la disparition des maux et malaises tellement fréquents en situations extrêmes. De vrais plans d´approche des épreuves sont conseillés aux uns et aux autres, notamment la révélation de certaines techniques similaires à celles que l´on recommande aux sportifs d´élite; essentiellement le recours à l´image mentale et la pensée positive, la relaxation ou la musicothérapie.

Source L’Expression Salim Benalia

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires