Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

22 février 2012 3 22 /02 /février /2012 03:39

La neige reprend son scénario

tizi ouzou apres les intemperies

 

Entre blocage de la circulation, isolement, embouteillages, fermeture des écoles, la psychose liée aux intempéries est justifiée.

Tandis que les bulletins météo spéciaux se sont multipliés durant ce mois de février, les plans de certains départements se font encore attendre pour éviter les scénarios des premières intempéries. En effet, si certains dégâts sont fatals, ou ne le seraient pas forcément  si notre pays déployait plus d’efforts pour prévenir les répercussions catastrophiques de ces intempéries. C’est en effet, toujours ou presque la même chanson qui se répète au moment des intempéries. Entre blocage de la circulation, isolement, embouteillages,  fermeture des écoles, la psychose liée aux intempéries à de quoi se justifier. Hier, l’ambiance des interventions et des aides a fait son retour dans quelques régions touchées. À Batna, les engins de déneigement sont de nouveau entrés en action, dans la journée d’hier, pour libérer plusieurs axes de communication, une nouvelle fois bloqués par la neige qui est tombée mardi matin et une bonne partie de la nuit de lundi,  a indiqué  la direction des travaux publics à la presse. Les interventions ont ciblé notamment, les routes nationales reliant Batna aux localités voisines. Les chasse-neige et plusieurs autres engins des travaux publics ont également opéré  également dans les zones montagneuses de la wilaya des Aurès. A Jijel, c’est la direction des  services agricoles (DSA) qui a annoncé, pour sa part, d’importants dégâts occasionnés par les intempéries au secteur agricole dans cette wilaya. La même source fait état de la destruction de 308 hectares d’oliviers, 15 hectares d’arbres fruitiers, 704 serres et 5,62 hectares de champs. Ces données concernent le premier bilan, arrêté au 16 février dernier, ont précisé les responsables de la direction des  services agricoles (DSA). Et d’ajouter que l’élevage  n’a pas non plus été épargné par ces intempéries qui ont causé la mort de 10 000 poules, 99 bovins, 450 ovins, 300 caprins et détruit

1 585 ruches d’abeilles. 30 bâtiments d’élevage ont été également démolis par les foudres des intempéries. Par ailleurs, la persistance du mauvais temps fait craindre le pire dans plusieurs régions montagneuses, et les dégâts pourraient être revus à la hausse.  Pour cette fin de semaine, l’Office national de météorologie (ONM) a annoncé  un nouveau bulletin météorologique spécial (BMS) valide depuis hier. De fréquentes averses de pluies, accompagnées parfois de grêle, ainsi que de la neige, affectent de nouveau plusieurs wilayas du pays,  a indiqué l’ONM. Des pluies, dont les cumuls atteindront ou dépasseront localement 40 mm se poursuivront jusqu’à ce soir  à 21h00.   Les wilayas les plus touchées sont : Tipasa, Blida, Alger, Boumerdès, Bouira, Tizi-Ouzou, Béjaia et Jijel. Les pluies concernent également les wilayas de Skikda, Annaba, El Tarf, Constantine, Souk Ahras et Guelma, de mercredi à 6h00 à jeudi 15h00, avec des cumuls qui atteindront ou dépasseront localement 70mm, ajoute l’Office. Selon le bulletin, quelques chutes de neige affecteront les reliefs dépassant les 800 mètres d’altitude de mardi  à mercredi. Les wilayas concernées sont Médéa, Blida, Tissemssilt, Ain Defla, Boumerdès, Bouira, Tizi-Ouzou, Béjaïa, Jijel, Sétif, Bordj Bou Arreridj, Djelfa, M’sila, Batna, Oum El Bouaghi et Khenchela, indique la même source.

Source Le Jour d’Algérie Yasmine Ayadi

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires