Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

19 août 2010 4 19 /08 /août /2010 06:00

L'état des finances de la maison Algérie est globalement positif

43e foire alger

 

Les traditionnelles «auditions» des ministres durant le mois de ramadhan par le président de la République ont débuté dimanche par une réunion consacrée au secteur des Finances.

Les finances de l'Algérie sont, malgré la crise et ses effets sur les recettes, dans un état globalement positif. Les surcouts dans la réalisation des programmes d'investissements restent une source d'inquiétude.

La lecture du compte-rendu officiel de la réunion montre que le ministre des Finances, M. Karim Djoudi, n'avait que de relatives bonnes nouvelles à livrer au chef de l'Etat et aux Algériens. Dans un pays qui peine à trouver les moyens de sortir d'une dépendance totale et dangereuse vis-à-vis des hydrocarbures, le ministre des Finances a pu ainsi faire état d'une croissance hors hydrocarbures de 9,3% contre 6,1% en 2008. Une progression portée par l'excellente performance du secteur agricole ainsi que par les secteurs du Bâtiment, des Travaux publics et des services.

Le niveau d'inflation reste à un taux raisonnable de 5,75%. Le bilan fait également état d'une augmentation importante des crédits à l'économie qui sont passés de 2.615,5 milliards de DA en 2008 à 3.045,2 milliards de DA en 2009, soit une augmentation de 16,4%. Les PME, traditionnellement les parents pauvres du financement alors qu'elles sont un véritable atout pour l'emploi, ont-elles profité de cette augmentation ? C'est le souhait régulièrement exprimé par les opérateurs privés et les experts qui constatent que la question du financement freine le développement normal des PME algériennes et les contraint à voir modeste.

Modeste recul de la facture des importations

Les plus de 350.000 PME algériennes privées se financent sur fonds propres en général. Les crédits bancaires existent sur 2.700 milliards de crédits à l'économie en 2007, 40 à 45% seraient allés aux PME selon une estimation donnée par Abderrahmane Benkhalfa délégué général de l'Abef mais ils financent les importations et non la production. Il faut espérer en effet, que les efforts accomplis pour la création de nouveaux instruments financiers (sociétés de capital-risque et de leasing) puissent contribuer davantage au financement de l'investissement productif dans le secteur des PME. C'est cela qui pourra contribuer réellement à réduire une facture des importations qui n'a baissé en valeur que d'un modeste 1% en 2009. Les mesures drastiques prises dans le cadre de la loi de finances complémentaire 2009 (interdiction du crédit à la consommation et obligation du recours au seul crédit documentaire comme mode de règlement des importations) ont un impact limité. C'est bien sur le terrain d'une production nationale portée par les PME qu'un vrai début de substitution à l'importation pourrait être réalisé dans un temps relativement court. Sans surprise, l'impact de la chute sensible du prix du pétrole a entraîné un recul de 40% des recettes d'exportations. L'on tire cependant satisfaction du fait que malgré les effets de la crise financière et économique internationale et son incidence sur le prix du baril de pétrole brut sur le marché mondial, «la balance des paiements a affiché un solde des paiements courants de 520 millions de dollars US pour l'année 2009». Les réserves de change sont toujours confortables avec 147,2 milliards de dollars US à la fin de l'année 2009 contre 143,1 milliards de dollars à la fin décembre 2008. La dette extérieure à moyen et long termes s'est située à 3,92 milliards de dollars US à la fin de l'année 2009.

Attention aux surcouts

La dette publique interne reste stable avec 814 milliards de DA à fin décembre 2009 contre 734 milliards de DA à fin décembre 2008. La dette publique externe était de 480 millions de dollars à fin décembre 2009 contre 460 millions de dollars US à fin décembre 2008. Les opérations du Trésor, arrêtée à fin avril 2010 dégagent un solde global excédentaire de 35 milliards de DA contre un déficit de 65 milliards de DA à fin avril 2009. Le chômage enregistre une légère baisse passant, selon l'office national des statistiques, de 11,3% en 2008 à 10,2% en 2009. Le tableau global suscite la satisfaction du chef de l'Etat qui incite cependant à la «prudence et à l'action prospective». Le programme quinquennal d'investissement 2010-2014 fera l'objet «d'une évaluation annuelle pour tenir compte de la situation de nos finances publiques». Le Président Bouteflika a également exigé que le gouvernement veille à «prévenir les réévaluations coûteuses des projets et à prohiber toutes formes de gaspillage». C'est, avec les suspicions de malversations, le problème aigu posé par le programme d'investissement public. L'équivalent de 130 milliards de dollars est consacré à l'achèvement des grands projets déjà entamés, notamment dans les secteurs du rail, des routes et de l'eau. Ces projets connaissent des surcoûts et des dépassements de délais très pénalisants. Il ressort donc que, d'une manière générale, les finances du pays sont saines et offrent de salutaires marges de manœuvre en ces temps incertains. La crise mondiale que l'on croyait dépassée pointe à nouveau le bout du nez avec des perspectives économiques peu encourageantes aux Etats-Unis. Le maintien d'un cap vertueux fondé sur la création de richesses internes et la résorption du chômage est plus que jamais à l'ordre du jour.

Source Le Quotidien d’Oran M. Saâdoune

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires

le solitaire 27/11/2010 11:59



Mon ami le pèlerin ;


 


Le nationalisme est pour moi une conviction et non pas slogan. Je sais qu’il me faut beaucoup de temps pour dissiper tout ce brouillard superficiel, qui cache la beauté de notre grand pays. Les
étincelles, aussi petites quelles soient, font les grands feux. Gloire à nos martyres et vive l’ALGÉRIE.


²²


 



Le Pèlerin 28/11/2010 12:37



Bonjour Solitaire,


oui les petits ruisseaux font les grandes rivières


Il vous faut perseverer....Quant au commentaire suivant il me faut approfondir avant de
répondre...une réponse que je ne veux pa bacler....En effet je ne suis pas chez moi et je travaille sur un "strapontin"


Merci pour lintérêt que vous portez à mes blogs


A+


Le Pèlerin


 


 



le solitaire 27/11/2010 09:06



En solitaire je m’attaque à cette montagne mais de nuages. Il fallait que je pense à cela depuis longtemps, je ne demande plus aux
petites secrétaires de m’organiser une audience avec les petits restes de sable, petits responsables. Je crois que le temps m’est offert et n’est plus un handicape pour moi, puisque je ne fais
plus de déplacements et attendre éternellement devant les portes des petits bureaux avec l’espoir d’être annoncé.


 


Vous savez mon ami le pèlerin, que des milliards sont détournés, goutte à goutte, dans la gestion des budgets de
fonctionnement des EPA sans que personne ne se rend compte ou ne s’en inquiète.     



Le Pèlerin 27/11/2010 09:47




Bonjour solitaire,



Le problème c'st justement que vous êtes solitaire...



Je vous en prie, ne désespérez pas et continuez à lutter car c'est par des gens comme vous que l'avenir de l'Algérie se dessinera



Actuellement les gens ne croient plus à rien….Tout le monde sombre plus ou moins dans la combine pour vivre



Et tout le monde se trouve corrompu pour de petits riens…de ce fait c’est le statut quo…plus rien ne bouge et naturellement certains s’engraissent à gogo



De temps en temps le gouvernement distille à quelques subsides



Les plus vaillants abandonnent…



Le football mis à part il n’y a plus de nationalisme…Il reste toutefois l’orgueil et la susceptibilité



Je ne peux pas croire qu’avec Internet et l’avancée des technologies



Il ne reste plus qu’à militer….dénoncer



Les urnes donnant des résultats tellement fantaisistes que les gens ne croient plus à rien et c’est l’apathie générale



L’argent coule à flot pour certains….ceux qui en profitaient le faisaient en cachette…maintenant ils avancent à visage découverts et n’hésitent plus à faire étal de leurs richesses



Oh de temps en temps tel ou tel dirigeant fait état de lutte contre la corruption



Quelques seconds couteaux sont condamnés mais tout cela reste marginal



Il est vrai qu’il y a aussi un profond conservatisme, particulièrement chez les emmes



Qu’est ce qu’il ne faut pas faire pour les sortir de leur isolement…



Tout cela dans un pays où personne n’est pressé…



OUI IL Y AURA DU CHANGEMENT…Restons optimistes….Mais cela prendra du temps



Cela peut se faire rapidement cela dépendra de l’intensité de l’étincelle



Mais pour cela il faut des gens comme vous qui luttez dénoncez …vous faites preuve de courage…



Je vous salue bien bas



Cordialement,



Le Pèlerin



ahmed 25/11/2010 09:35



 


Bonjour le Pèlerin;


les agents comptables de l'Etat ont besoin d'une étoile qui les oriente. Visitez SVP notre discussion sur "agent comptable algerie" GOOGLE et
notre forum " agent-comptable.forumalgerie.net". Merci mon ami pour votre compréhension et votre aide.


 



Le Pèlerin 26/11/2010 19:19



Bonsoir Ahmed,


J'ai bien peur que votre rôle ne soit actuellement que marginal....


Mais demain se conduit aujourd'hui et je gare espoir ans l'avènement de la justice, la
démocratie et le droit...Et là peut être fera -ton appel à vous pour moraliser la vie publique


Ne désespérerez donc pas...C'e n'est qu'une question de temps


Mais il est vrai que le temps n'a pas d'emprise sur l'Algérien...


Alors je vous souhaite courage et Persévérance...


Cordialement,


Le Pèlerin


 



mourad ali 03/09/2010 22:43



bonjour


agent comptable algerien



Le Pèlerin 05/09/2010 12:06



Bonjour Mourad Ali


Le propos est bref,


Le soleil est au rendez vous, la mer est d'azur


Je te souhaite une bonne journée


Cordialement


Le Pèlerin



mourad ali 03/09/2010 22:41



bonjour


www.agentcomptablealgerien



Le Pèlerin 05/09/2010 12:07



Bonjour Mourad Ali


Re belote


Le propos est toujours bref,


Le soleil est au rendez vous, la mer est d'azur


Je te souhaite encore une bonne journée


Cordialement


Le Pèlerin