Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

Archives

12 juin 2010 6 12 /06 /juin /2010 23:45

Algérie - Activité sismique: La mise à niveau des constructions individuelles incontournable

seisme-accelerogramme-msila

Avec l'activité sismique qu'a connue notre pays durant ces deux dernières décennies, enregistrant des secousses à faibles et fortes magnitudes,la mise à niveau des constructions individuelles est devenue incontournable. Si l'expérience liée aux différents séismes qui ont frappé le pays a montré qu'on agit plus dans l'urgence que le long terme, avec du recul, l'Etat a opté pour une politique de prévention contre ce genre de catastrophes naturelles en appelant à une révision des règles parasismiques algériennes afin de les adapter aux évolutions et exigences de l'heure. Des dispositions qui ne sont pas toujours faciles à appliquer sur le terrain mais qui doivent désormais être respectées par tout le monde. Si pour le vieux bâti et les infrastructures publiques, le confortement de ces constructions est à la charge de l'Etat, pour les biens privés, cette initiative volontaire est financée par le propriétaire lui-même. «Chacun doit conforter sa maison. L'Etat ne peut pas intervenir pour la mise à niveau des constructions individuelles», a tenu à préciser sur ce point le ministre de l'Habitat et de l'Urbanisme, Nourreddine Moussa, en visite jeudi à Oran pour assister à la rencontre régionale sur la révision des règles parasismiques algériennes organisée à l'université Mohamed Boudiaf. Mais comment inciter ces propriétaires à conforter leurs maisons selon les règles antisismiques si cette culture n'est pas encore ancrée dans les mœurs ? Pour le ministre, la mise à niveau des constructions est fixée par la loi n°08-15 du 20 juillet 2008 fixant les règles de mise en conformité des constructions et leur achèvement. Selon cette loi, «dans le cadre de l'opération de mise en conformité et/ou d'achèvement des constructions, outre l'aspect relatif à la propriété foncière du terrain, il doit être tenu compte du respect des règles d'urbanisme, des normes de construction et de l'esthétique architecturale». Les demandes de mise en conformité doivent, obligatoirement, être accompagnées de permis d'achèvement, le certificat de conformité et le permis de construire qui ne peut être délivré que si l'intéressé présente une étude de génie civil de sa propriété. Concernant d'autre part les dispositions prises pour assurer la sécurité du bâtiment, le ministre a annoncé l'inscription de 24 études de micro zonal et la révision de 1.046 PDAU. 12 études de géotechnique et d'urbanisation seront finalisées durant le quinquennat 2010-2014. Le ministre a souligné sur ce point qu'il n'y a aucune limitation pour les études. «On élabore toute la gamme d'études nécessaires pour pouvoir construire. Nous avons ouvert le chantier de la concertation pour que les spécialistes présentent leurs propositions, leurs idées et outils scientifiques afin de garantir et sécuriser nos bâtiments».

Source Le Quotidien d’Oran Mokhtaria Bensaâd

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires