Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

9 juillet 2013 2 09 /07 /juillet /2013 16:11

14 terroristes abattus en 48 heures

ANP face aux Terroristes

 

 

Des milliers de soldats sont mobilisés de jour comme de nuit, que ce soit au niveau des maquis ou au niveau des frontières.

Pas de répit pour les forces de sécurité! Faisant suite à leur engagement, elles font de la lutte antiterroriste leur priorité principale. Ainsi, pas moins de 14 terroristes ont été abattus, alors que deux autres ont été arrêtés durant les dernières 48 heures dans trois opérations distinctes qui interviennent au lendemain des déclarations du ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Daho Ould Kabilia, selon lesquelles les mesures sécuritaires prises pour le mois du Ramadhan seront les mêmes que celles en vigueur actuellement.
Des mesures que même si elles demeurent analogues donnent des résultats probants faisant état de la neutralisation de sept terroristes près du tracé frontalier avec le Mali. Les forces des GGF qui avaient agi sur la base de renseignements, ont coordonné leur action avec des unités spéciales de l'ANP pour dresser une embuscade aux groupes terroristes en provenance du Mali.
Les assaillants, selon des sources très au fait du contexte sécuritaire, projetaient de marquer un début de Ramadhan sanglant. Cependant, la vigilance des services de sécurité a prévalu sur les méditations subversives d'Al Qaîda au Maghreb islamique. Surpris par le dispositif mis en place par les forces de sécurité, qui ont mobilisé des forces héliportées, les sept terroristes qui semblent être tous des Maliens ont tenté d'échapper à l'encerclement des militaires, mais seront rattrapés par les tirs des hélicoptères. L'accrochage qui s'ensuivait a permis la neutralisation des sept criminels.
Une importante quantité d'armes et de munitions a été saisie en la circonstance par les services de sécurité. Nos sources précisent que cette action a été préparée sur la base du renseignement opérationnel sur un sol désertique, à Tamanrasset, au niveau de la localité de Tinzaouatine. Les terroristes, ajoutent les mêmes sources, étaient à bord de deux véhicules tout-terrain. Le groupe avait pour mission de préparer le terrain pour des attentats contre des bases et postes militaires durant le mois de Ramadhan.
Dans une opération similaire, deux terroristes affiliés à ce qu'on appelle le Mujao, ont été arrêtés en possession d'une quantité d'explosifs au niveau des frontières algéro-libyennes. Ces explosifs étaient destinés également à des attentats contre les bases pétrolières à Hassi Messaoud. Des sources concordantes confirment, par ailleurs, que sept autres terroristes ont été abattus dans la nuit de samedi à dimanche dernier sur les hauteurs de Chréa, à El Ajiba, située à une quarantaine de kilomètres de la wilaya de Bouira. Les terroristes ont été, avant leur neutralisation, localisés par les forces de sécurité qui progresseront de nuit vers la position des criminels.
Les injonctions des militaires lancées aux terroristes pour se rendre n'ont pas abouti. Les terroristes ont tenté d'user de leurs armes, mais la riposte leur sera fatale. Le groupe sera entièrement anéanti et ses armes récupérées. Des milliers de soldats sont mobilisés de jour comme de nuit, que ce soit au niveau des maquis ou au niveau des frontières.
Ils procéderont à préserver l'intégrité territoriale durant le mois du Ramadhan avec le même rythme et la même cadence que les autres jours. Faisant face à la menace terroriste, ces mêmes forces sont confrontées à la contrebande et aux narcotrafiquants auxquels s'ajoutent le trafic d'armes, de munitions et des explosifs, ainsi que les tentatives d'infiltration. Un début de Ramadhan qui s'annonce a priori chaud.

Source L’Expression Ikram Ghioua

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires