Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

31 décembre 2010 5 31 /12 /décembre /2010 08:15

Algérie –Abus de mendicité

mendicite

L’épineux problème de la mendicité a fini par atterrir dans l’hémicycle du Conseil de la nation. A ce niveau de prise en charge d’un phénomène qui a de tout temps miné la société, il est attendu des solutions d’une grande portée à défaut de son éradication pure et simple. Il est vrai que dans un pays où le pouvoir d’achat est insignifiant et le chômage galopant, il n’est pas aisé de distinguer le vrai nécessiteux du mendiant professionnel omniprésent. Le mérite d’une approche pragmatique et officielle sera alors de définir le profil des personnes ne méritant pas seulement la compassion de la société, mais surtout une aide organisée des pouvoirs publics acheminée à travers des canaux officiels garantissant le respect de la dignité humaine.

Les retombées d’une telle politique seront aussi multiples qu’inestimables. Elle mettra fin à l’abominable exploitation des enfants et des malades par ces mendiants véreux, mus par le gain rapide et facile ainsi que tous les réseaux qui les dirigent dans l’ombre. Si la menace d’emprisonnement est brandie contre tous ceux qui font de l’innocence et de la détresse des enfants un moyen pour s’enrichir, il y a lieu aussi d’impliquer et de responsabiliser le mouvement associatif qui gravite autour de l’enfance. Ce dernier doit remplir sa mission de défense et de protection de cette frange fragile de la population. Car pour l’heure, force est de constater une totale inertie de la part de ces associations, mis à part une certaine effervescence qui s’empare de leurs membres à l’approche des dates commémoratives.

L’implication effective dans la lutte contre la mendicité ne doit évidemment pas se limiter qu’aux autres et à la simple répression des effets visibles qui indisposent le regard des gestionnaires du pays et qui témoignent de leur responsabilité. Il doit être surtout question de s’attaquer aux origines de la paupérisation des couches sociales qui fait le lit de la mendicité et un terrain propice pour des imposteurs de tout acabit. Et c’est là le rôle dévolu aux représentants du peuple chichement payés.

Source El Watan Ali Guissem

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires