Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

13 juin 2011 1 13 /06 /juin /2011 08:20

Le nouveau sélectionneur et le futur effectif

algerie-rwanda.jpg

 

Raouaroua a, dernièrement, affirmé que le futur patron des Verts sera une grosse pointure.

«Lorsqu´on a lancé un nouveau cycle de l´Equipe nationale, beaucoup de gens ont vite ciblé les joueurs. Mais, cela voulait simplement dire que l´on ouvrira le champ de la prospection pour de nouveaux joueurs où les meilleurs, selon le futur staff, auront leur place», a expliqué le président de la FAF.
Ceci pour répondre à ceux voyant la fin de carrière des cadres de l´Equipe nationale actuelle. Or, ce qui a poussé certains à penser écarter des joueurs de l´actuelle sélection, c´est le mauvais choix de la composante. Et avec Benchikha, et avec Saâdane, on voyait bien des joueurs en manque de compétition, ou carrément blessés convoqués dans les regroupements de Verts. Alors que ces regroupements sont justement organisés dans la perspective de préparer l´équipe pour le prochain match suivant ce stage. Par contre, certains autres joueurs bien en forme et étant plus frais sont écartés. D´autres joueurs sont devenus des «éternels» remplaçants. Or, au moment voulu, c´est-à-dire lorsque les cadres ont des soucis et ne peuvent donner le rendement espéré on panique quitte à changer catégoriquement de «tactique» si tactique il y avait bien évidement. Car, sur l´analyse des matchs des Verts, on constate que parfois ce sont des noms qui sont alignés et non les plus aptes. Se sont ces «considérations extra sportives qu´il faudrait d´abord bannir de l´Equipe nationale. Et cela se passe particulièrement lorsqu´il s´agit des sélectionneurs locaux ou des étrangers. Et c´est de cette manière et de cette seule manière que l´on comprend cette déclaration du président de la FAF de préciser qu´ il faudrait couper avec le passé...»
Implicitement dans ce «passé» il y a bel et bien ce choix extra sportif. Et le futur entraîneur, à en croire Raouraoua, ce serait quelqu´un qui possède un palmarès éloquent et qui jouit d´une grande expérience internationale. «L´Algérie n´a plus besoin d´un entraîneur national formateur, mais d´un entraîneur qui a du vécu et qui a obtenu des résultats.» L´aveu du président est très instructif dans la mesure où il y a reconnaissance de «mauvais choix». Ainsi, le premier travail du nouveau coach en matière d´effectif est simple: ne point chambouler le groupe d´une part. C´est-à-dire reprendre des joueurs sur cette liste exhaustive qu´a adressée Rabah Saâdane évaluée à une quarantaine de joueurs en plus des derniers qui auraient choisi de défendre les couleurs de leur pays. Une véritable revue d´effectif avec en plus du sang neuf bien évidemment. Donc, on commencera bien avec la composante existante avec deux ou au plus trois nouveaux joueurs. Puis, une fois le match amical contre la Tunisie consommé, l´analyse ferait sa rentrée pour mieux situer le groupe et son manque. Le nouveau coach devra nécessairement être secondé par un technicien local pour des considérations logiques et surtout de compatibilité et de connaissance du milieu. Le nouveau coach d´«envergure» utilisera donc toutes ses ficelles et ses «astuces», pour ne pas dire ses «compétences» et son «expérience» pour choisir les joueurs les plus aptes avec des critères, mieux respectés que jusque-là. Le second regroupement prévu aux Pays-Bas, sera le premier «laboratoire» du nouveau sélectionneur pour préparer son premier plan de travail pour le premier match officiel de la CAN 2012 contre la Tanzanie prévu le 3 septembre prochain. Puis, l´analyse et leçons apprises de ce déplacement seront comptabilisées pour rectifier les erreurs en vue du dernier match officiel de cette CAN 2012 en Algérie contre la République centrafricaine. Ainsi, le nouveau coach aurait une bonne vision des capacités des joueurs actuels dans leur majorité. C´est en principe à partir du second match amical prévu en novembre qu´il commencera sa véritable stratégie de préparation pour les prochaines rencontres des éliminatoires du Mondial 2014 prévues au Brésil qui débuteront en mars de l´année prochaine. Mais d´ici-là, le nouveau sélectionneur national aura récolté suffisamment de données pour lui permettre de remplir sa mission convenablement et tenter donc de réaliser son objectif suprême: la qualification au Mondial 2014 et ce, sans oublier, ce passage obligatoire à la CAN 2013...

Source L’Expression Saïd Mekki

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires