Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

22 janvier 2012 7 22 /01 /janvier /2012 07:53

Des parlementaires déposent une motion à l’APN

fusils-de-chasse.jpg

 

Trente députés ont déposé, jeudi après-midi au bureau de l’APN, une résolution portant interpellation du gouvernement sur la question de la restitution, à leurs propriétaires, des fusils de chasse confisqués par les services du ministère de l’Intérieur en 1993  pour des raisons sécuritaires. Tarik Mira, député de Béjaïa et délégué des signataires de la motion, explique qu’il y a dix-neuf ans, 300 000 citoyens  «se sont vus confisquer leurs armes de chasse au nom de la lutte antiterroriste. Toujours dans le cadre de celle-ci, l’État avait, à la même époque, distribué des milliers d’armes de chasse aux citoyens, y compris à certains parmi ceux auxquels leurs propres fusils avaient été confisqués» pour qu’ils s’organisent en groupes d’autodéfense. Au-delà de ce paradoxe, Tarik Mira estime que le net recul du terrorisme plaide en faveur de la restitution de ces armes. Pourtant, leurs propriétaires, qui les réclament depuis des années souvent en recourant aux manifestations de rue, ne parviennent pas à obtenir gain de cause. Pis encore, ils sont ballotés entre les autorités militaires et les pouvoirs publics. «Des walis jusqu’à la présidence de la République et aux deux chambres du Parlement, en passant par les divers échelons des services de sécurité et de l’Armée, les victimes n’ont jamais pu obtenir la restitution de leurs biens ou une indemnisation conséquente, ni pu établir l’identité exacte du centre de décision d’État qui gère ce dossier». Selon les députés signataires de la résolution d’interpellation du gouvernement, «les services de gendarmerie ont été instruits, il y a près d’un an, sous la pression des revendications des concernés, de leur réclamer des dossiers administratifs et médicaux censés leur permettre de récupérer leurs biens. Pourtant aucun engagement officiel public ni délai déterminé n’a confirmé le sérieux de cette opération». À ce titre, les députés exigent du gouvernement  de communiquer aux parlementaires «toutes les informations disponibles sur ce dossier (nombre d’armes confisquées, sont-elles toujours dans les magasins de l’État ?) et d’exposer  les mesures qu’il compte prendre dans les meilleurs délais pour un règlement définitif satisfaisant qui garantisse les droits des citoyens par la restitution des fusils à leurs propriétaires légitimes ou par une juste indemnisation des concernés selon les  prix en cours».       

Source Le Jour d’Algérie - A. F.

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires

Le Pèlerin 20/07/2014 18:00

Bonjour Anonyme
Je vous lais se à vote commentaire
Cordialement,
Le Pèlerin

amine 04/05/2013 00:02


QUAND J AI PARLER DU SALAIRE ,je voulais dire que les deputes ils sont tres bien payes et ils sont la que pour ca et non pas pour les procupations du citoyen(jamais)malgres quils sont elues par
le peuple(soi disant)MAIS malheusement achetes par le pouvoir(dommage).CONCERNANT les fusils c est vrai que ca tue et dangereux,mais comment faire c est leurs bien,c est des fusils qui appartient
a des citoyens il faut rendre les biens des autres si non les indeminiser.ENFIN et puis le pouvoir a armer des citoyens par des fusils qui appartient a d autre citoyens et depuis 1996.BLADE MIKI

Le Pèlerin 12/05/2013 19:56


Bonjour Amine J’ai noté vos commentaires ainsi que cet ajout qui corrige le jugement que j’avais apporté initialement Rien de plus louable que de vouloir chasser avec son propre fusil Je vous
remercie pour l’intérêt que vous portez à mes Blogs Cordialement, Le Pèlerin


AMINE 01/05/2013 23:07


CA FAIT PRESQUE 12ANS QUE CA DURE ,ET 30DEPUTES NE POURRONT RIEN FAIRE MEME LA TOTALITE DE L APN NE CHANGERA RIEN.(le peuple algerien n apas de debutes mais des SALARIES nommer par le POUVOIR
PAYES A40MILLION DE ctm.(equivallent de 10 INGENIEURS)DE CRASSE CESSEZ CE JEU DE GOSSE.

Le Pèlerin 02/05/2013 06:39


Bonjour Amine, Un fusil ça peut tuer….Et ce n’est pas pour les gosses…et encore moins un gosse …Il y a suffisamment de crimes de sang en Algérie Qe vient faire là le salaire des membres de l’APN
Prenons les sujets les uns après les autres et ne mélangeons pas tout Pour le moment, je vous souhaite une bonne journée Cordialement, Le Pèlerin