Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

1 avril 2013 1 01 /04 /avril /2013 18:10

Algérie - Chakib Khelil fuit le pays

Chakib Khelil

 

L’ex-ministre de l’Energie et des mines, Chakib Khelil, dont le nom a été cité dans les scandales de Sonatrach, a fui le pays via l’aéroport d’Oran quelques heures seulement après la perquisition des domiciles d’ex-hauts responsables de Sonatrachen et ce en dépit de l’instruction lui interdisant de quitter le territoire national.
Selon de sources proches du dossier, les parties en charge de l’enquête ont le droit d’empêcher Chakib Khelil de quitter le pays. Celui-ci aurait quitté le pays pour la France et puis le Suisse, quelques heures seulement avant d’être convoqué pour comparaître devant la justice pour être entendu dans ces affaires qui ont défrayé les chroniques des journaux nationaux et internationaux.
Selon certaines sources, les préparations pour la fuite de Chakib Khelil ne diffèrent pas de celles de Abdelmoumène Khalifa qui avait fuit le pays pour Paris et puis Londres.
Par ailleurs, certains cadres de la Sonatrach devraient comparaître lundi 1er avril devant la 9e Chambre du palais de Justice d’Alger, dont l’ex-Pdg de Sonatrach, Abdelmadjid Attar (1997-2000) devra bénéficier d’un privilège judiciaire eu égard de sa dernière fonction qu’il a exercée en sa qualité ministre de l’Energie et des mines de 2001 à 2003 avant de démissionner après le différend ayant eu lieu au sein du FLN entre partisans et opposants à un deuxième mandat de Bouteflika.
une source proche du dossier « Sonatrach 2» a déclaré à Echorouk: « Effectivement le domicile de l’ex-ministre des Ressources en eaux et Pdg de Sonatrach, Abdelmadjid Attar a été perquisitionné par des agents appartenant au Département du renseignement et de la sécurité (DRS) ».
« Près de 20 personnes en charge de l’enquête s’étaient rendus dans le domicile de Attar à Alger et l’ont tenu informé de la décision prise par la justice portant la perquisition de son domicile, la récupération de certains dossiers ayant trait à l’enquête et certains de ses objets, à l’image de son PC et son téléphone portable « Black Berry ». Il a également été convoqué à comparaître devant la 9e Chambre du palais de Justice d’Alger », ajoute la même source.
Selon toujours la même source, aucun chef d’inculpation n’a été porté à l’encontre de ce haut responsable en question. 
Dans le même sillage, l’ex-Pdg de Sonatarch, Noureddine Cherouati devra comparaître devant la même Chambre dudit palais de Justice comme témoin dans l’affaire dite « Sonatrach 2 », lui qui a pris les commandes de ladite société dans l’une des pires périodes depuis sa naissance, après l’incarcération de Abdelhafid Feghouli, Pdg par intérim et cinq hauts responsables indexés dans l’affaire « Sonatrach 1 » qui a éclaté en 2010.
Le domicile de l’ex-chef de cabinet de Mohamed Meziane, Réda Hamèche a également été fouillé. Ce dernier avait été averti par Chakib Khlelil de quitter le pays quelques temps avant que le scandale n’éclate. Aujourd’hui, il vit en Suisse et en Turquie, lui qui n’a jamais été appelé à la barre, pourtant le nom a été évoqué par les ex-responsables de Sonatrach actuellement en prisions ainsi que par Mohamed Meziane.
La même source a affirmé que Chakib Khelil a cherché à vendre ses deux luxueux appartements sis à la Résidence Chaâbani à Val d’Hydra à Alger et non loin du siège du ministère de l'Energie et des mines.
Source El Chorouk Abdelwahab Boukrouh

Le Pèlerin

 

Partager cet article

Repost0

commentaires