Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

27 octobre 2010 3 27 /10 /octobre /2010 16:07

Algérie - Examen du bac: L'inscription par Internet est facultative

bac algerie

 

L'inscription via internet pour les candidats au baccalauréat n'est pas obligatoire pour cette année. Les élèves ont le choix de s'inscrire par le biais de l'ancienne procédure comme a été toujours le cas ou aller sur le site internet de l'Office national des examens et concours (ONEC), ins.bac-onec.dz. C'est ce qu'a tenu à préciser le ministère de l'Education, dans une note adressée aux directeurs de l'Education de wilayas, pour rassurer les futurs bacheliers et mettre fin à la polémique qu'a suscitée l'introduction de ce moyen de communication moderne de par les couacs rencontrés par les postulants.

Toutefois, si les candidats choisissent de faire la procédure à travers internet, il est du devoir, cite la note du ministère de l'Education signée par son secrétaire général, des directeurs de lycées, d'informer les élèves des détails de l'opération d'inscription, donner les explications nécessaires sur cette opération et veiller à son bon déroulement.

Dans cette même correspondance, dont l'ONEC a été lui aussi destinataire d'une copie, le département de Benbouzid informe les candidats du maintien du système organisationnel adopté l'année scolaire précédente pour l'examen du bac. Ce système consiste à présenter deux sujets d'examen au choix pour chaque matière lors de l'examen du bac de la session 2011. Un seul sujet doit être choisi par le candidat. Il s'agit d'une procédure qui aide l'élève à opter pour le sujet qu'il maîtrise le mieux. Le jour de l'examen, le candidat aura droit à 30 mn supplémentaires sur l'horaire réglementaire de l'examen qui seront consacrées à la lecture du sujet et sa compréhension avant de commencer à résoudre l'exercice.

Concernant, l'approche par compétence, elle ne sera pas appliquée pour la session de juin 2011. Enfin, le ministère insiste pour une mobilisation des chefs d'établissements qui sont tenus de veiller à informer les élèves de la 3ème année secondaire de tout ce qui a été rapporté dans cette lettre et ce dans les meilleurs délais.

Concernant les inscriptions, l'ONEC a enregistré jusqu'à présent un total de 252242 candidats inscrits pour le bac via internet sur un total de 376822 inscrits pour l'année scolaire 2010/2011. Pour les candidats libres, il est enregistré 44857 inscrits plus 986 scolarisés dans les écoles privées et 14733 inscrits dans l'enseignement par correspondance.

Source Le Quotidien d’Oran Mokhtaria Bensaâd

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires

lakrouz imane 02/11/2010 18:29



salem, c'est vrai pour les inscription du bac 2011 , on peut s'inscrire a l'encienne procédure  svp rassurez nous la source, car on a besoin de sa c urgent svp, parceque c'est difficile
les inscriptions par internet .( probléme de réseau) aussi c'est quand la date de la fin des inscriptions ? AUSSI les condidats libres soufrents pour avoir l'encien programme les cours



Le Pèlerin 05/11/2010 06:51



Bonjour Lakrouz


Mieux vaut deux informations qu'une...


Je vous conseille de vous informer auprès de votre acagémie


Cordialement,


Le Pèlerin