Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

2 octobre 2010 6 02 /10 /octobre /2010 23:14

Algérie - Le consul général de France à Alger à propos des visas - «Le traitement des dossiers sera plus rapide»

visa-francais.jpg

L’octroi des visas sera plus souple. Le nouveau consul de France à Alger, Michel Dejaegher, promet plus de titres de séjour avec un traitement très rapide. Lors d’une rencontre avec les responsables des médias, le consul général a fait part de la stratégie qu’il a tracée pour la gestion des demandes de titres de séjour. «Les délais de traitement des dossiers seront ramenés à une norme beaucoup plus satisfaisante», a-t-il affirmé en avançant qu’un travail est mené dans ce sens. Plus explicite, le patron des visas a fait savoir que plusieurs mesures ont été prises dans le but d’alléger les délais.
Actuellement, M.Dejae-gher a fait constater une nette amélioration en citant comme exemple, que le rendez-vous au niveau du centre de visas-France est fixé en 24 heures. Voulant davantage démontrer la célérité dans l’étude des dossiers, le responsable a recouru au langage des chiffres. Il a fait savoir que 40% des demandes de visas sont traitées en moins d’une semaine et 97% en moins de deux semaines. Sur le nombre des titres octroyés, le consul général a assuré que sur 100 demandes 72 ont été acceptées. Pour les refus, le responsable s’engage à réduire ce taux à un niveau appréciable.
Ce dernier reconnaît que ce taux de refus est assez élevé comparativement à la moyenne qui est, selon lui, de 10%. «La France dispose de 150 consulats à travers le monde qui traitent 2 millions de dossiers par an», a-t-il précisé. Même si le taux de refus est élevé, le consul général rappelle qu’il est beaucoup mieux qu’en 2006. «A l’époque, le taux de refus était de 44%», a-t-il indiqué. Pourquoi ce refus? Il a énuméré les raisons en quatre points à savoir, le manque ou l’insuffisance des ressources, un motif peu crédible, l’immigration clandestine et enfin le risque de solliciter les prestations sociales pour des raisons médicales.
Revenant sur les demandes de visas d’étude, le responsable confirme que tous les dossiers ont été traités et que l’opération a pris fin le premier du mois en cours. Le consul général n’a pas omis d’évoquer la polémique sur le statut juridique non clarifié de certaines agences comme l’a affirmé le secrétaire d’Etat chargé de la Communauté nationale à l’étranger. Le diplomate a déclaré que le consulat n’a reçu aucune convocation de la part des services des affaires étrangères algériennes faisant état de la non-régularité de centre en question.

Source L’Expression Nadia Benakli

Le Pèlerin

 

Partager cet article

Repost0

commentaires