Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

23 mai 2013 4 23 /05 /mai /2013 05:50

Ils seront cédés à des prix très raisonnables

logement promotionnel

 

Cette opération concerne les habitations en location avant le 31 décembre 2004, a ajouté le ministre qui n'a pas exclu la reconduction de cette opération pour les logements en location après 2004.

Plus d'un demi-million de logements relevant des Offices de promotion et de gestion immobilière (Opgi) seront cédés à leurs propriétaires.
C'est le ministre de l'Habitat et de l'Urbanisme, Abdelmadjid Tebboune, qui a fait l'annonce mardi soir à la Télévision algérienne.
Prochainement, «il sera procédé à la cession des logements relevant des Offices de promotion et de gestion immobilière (Opgi) mis en exploitation avant 2004 au profit de leurs locataires qui bénéficieront d'avantages au niveau des prix et des délais de paiement», a-t-il déclaré. Le nombre de logements entrant dans le cadre de cette nouvelle opération avoisine les 571.000 unités et seront cédées à leurs locataires à des «prix très bas», a indiqué le ministre dans une déclaration Cette opération concerne les habitations en location avant le 31 décembre 2004, a ajouté le ministre qui n'a pas exclu la reconduction de cette opération pour les logements en location après 2004.
Le prix de référence du m² a été fixé à 12.000 DA en prenant en compte le lieu d'implantation des logements dans un souci d'«équité», selon le ministre.
Le prix du logement à Alger variera entre 750.000 DA et 1,28 million de DA tandis que les logements situés dans les wilayas du Sud à l'instar d'Adrar et Tindouf seront cédés à près de 30.000 DA, a précisé le ministre qui a affirmé que le montant des loyers versés par les locataires sera déduit de la valeur du logement. Les locateurs désireux acquérir leurs logements dans le cadre de cette opération bénéficieront d'une réduction de 10% dans le cas de paiement au comptant, de 7% dans le cas de l'acquisition en trois ans et de 5% si la période de versement de la somme requise varie entre 3 et 7 ans.
Pour ceux qui désirent échelonner les versements sur un délai n'excédant pas 20 ans, ils devront verser 5% du prix exigé.
Les moudjahidine et ayants droit bénéficieront d'une réduction de 40% du prix du logement.
Les personnes intéressées devront fournir un dossier à la commission présidée par le chef de daïra du lieu de résidence avant le 31 décembre 2015. Le dossier doit comporter les reçus de paiement des loyers.
Le dossier sera étudié par la commission de daïra et envoyé après acceptation à l'inspection des biens de l'Etat territorialement compétente pour évaluation du foncier. La commission rendra sa décision dans un délai n'excédant pas trois mois à compter de la date de dépôt de la demande. Le demandeur pourra introduire un recours à la commission présidée par le wali dans un délai d'un mois à compter de la date de la réception de la notification. Cette commission de wilaya se charge d'étudier et de trancher ces recours dans un délai d'un mois à partir de la date de l'introduction du recours.
Pour le ministre, cette opération est une nouvelle opportunité pour les revenus moyens et bas d'acquérir leur logement a des prix accessibles. Le ministère de l'Habitat avait entamé la même procédure entre 2003 et 2010, mais l'opération n'avait pas abouti en raison des prix élevés, selon M.Tebboune.

Source L’Expression Idir Tazerout

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires