Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

Archives

10 août 2010 2 10 /08 /août /2010 06:40

Algérie - Les conducteurs de poids lourds seront tenus, dorénavant, d’emprunter une bande spécifique des axes routiers du pays.

Camions-algerie.jpg

En vigueur dès cet été selon le ministre des Travaux publics, Amar Ghoul, cette mesure vise à discipliner les conducteurs, mettre un terme à l’«anarchie », «décongestionner» la circulation et prévenir les risques d’accidents. Selon Amar Ghoul, en visite d’inspection hier de projets routiers de la capitale, son département contribuera à mettre en œuvre cette mesure, en coordination avec les services de sécurité, les institutions concernées et autorités locales. Il s’agira également d’élaborer ou réviser le cadre réglementaire et prévoir une signalisation adéquate. Cette voie sera créée ou aménagée sur tous les axes routiers, urbains et extraurbains, tant ceux existants que ceux en cours de réalisation ou en projets. Ainsi, une voie spécifique pour les camions sera réservée aux camions sur la voie express Aïn-Bénian-Tessala El Merdja, devant être livrée avant la fin de l’année 2010. Un projet qui avance bien, à la grande satisfaction de M. Ghoul, en termes de respect des délais, célérité et qualité des travaux de réalisation et mobilisation de l’outil national. L’opportunité pour le ministre des Travaux publics d’encourager l’utilisation de l’énergie solaire pour l’éclairage des échangeurs et certains axes routiers, ainsi que la prise en charge du volet environnemental et esthétique. Lors de cette visite d’inspection, Amar Ghoul a assisté à la mise en service, dans les deux sens, d’un tronçon de 6 km reliant Baba-Hcen à Ouled-Fayet et qui fait partie de la voie express Aïn Bénian–Tessala El Merdja. Auparavant, le ministre des Travaux publics avait mis en service le nouveau tronçon dédoublé de la RN 11, reliant Aïn Bénian à Staouéli, comprenant notamment une trémie et raccordé à la voie express sus-citée. Concernant le projet d’aménagement du boulevard Oulmane-Khelifa à Kouba, Amar Ghoul s’est montré également satisfait. Ainsi, l’axe reliant Kouba à l’Office Riyad-El-Feth, comprenant notamment un viaduc et des trémies et joignant le futur siège du ministère des Affaires étrangères, sera ouvert d’ici une douzaine de jours. Voire, Amar Ghoul s’est montré optimiste sur la livraison avant la fin 2010 des projets de la wilaya d’Alger, notamment le dédoublement de la RN 24, entre Alger et Boumerdès. De même, Amar Ghoul a également prôné le développement du maillage routier «harmonieux» et de proximité, à travers le lancement d’un projet de voie express reliant Chéraga à Bouchaoui sur 1,8 km.
Source Le Soir d’Algérie Chérif Bennaceur

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires