Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

21 décembre 2011 3 21 /12 /décembre /2011 08:05

Le tourisme arabe perd 7 milliards de dollars

Bizerte-Tunisie

Le tourisme arabe a été sérieusement affecté par les soulèvements populaires qui ont secoué la région depuis une année. L’impact de cette période insurrectionnelle a été fortement ressenti par les pays arabes, ceux d’Afrique du Nord en particulier.

Le tourisme arabe a enregistré durant cette période un préjudice financier estimé à 7 milliards de dollars. C’est ce qu’a annoncé le secrétaire général de l’Organisation arabe du tourisme relevant de la Ligue arabe, El Mokhtar Ould Mohamed Amine, lors d’une conférence-débat animée hier au Centre de presse du quotidien El Moudjahid. Des milliers de touristes ont dû changer leur destination en raison du climat d’instabilité qui règne dans le monde arabe. La Tunisie, le Maroc, l’Egypte et la Libye à un degré moins, sont les pays les plus touchés par le printemps arabe. Les recettes générées par «l’industrie des voyageurs» dans ces pays sont en forte baisse. L’Algérie, un pays épargné jusque-là par le printemps arabe, a également vu les résultats financiers de son activité touristique régresser, sans qu’il ne soit encore possible de les estimer. La situation d’insécurité caractérisée par la prolifération des armes libyennes dans le sud algérien a été la cause de cette forte baisse de l’activité touristique. La saison sera probablement marquée par une diminution des arrivées de ressortissants algériens depuis l’étranger, en raison de la baisse conséquente des touristes occidentaux dans le grand Sud. Malgré cela, les responsable du tourisme algériens se veulent optimistes. Abderraouf Khalef, directeur de l’évaluation et du soutien des projets touristiques au niveau du ministère du Tourisme, affirme que «son département s’attend, à l’occasion des fêtes de fin d’année, à un grand nombre de touristes étrangers». Le Sud algérien, sera la destination favorite des visiteurs étrangers, souligne-t-il. S’agissant du nombre de touristes qui ont visité l’Algérie cette année, le responsable a affirmé que son département a comptabilisé, à la date du 31 décembre 2011, deux millions de visiteurs. L’Algérie visera 2.5 millions de touristes à l’horizon de 2015. Un chiffre réaliste, selon lui, si on prend compte des efforts consentis par l’Etat pour lancer l’industrie touristique en Algérie. Le développement du tourisme en Algérie est attendu depuis de nombreuses années et fait l’objet de déclarations répétées de la part des autorités concernées, sans que le pays ne concrétise ses intentions. Depuis quelques années, l’Algérie investit dans le tourisme avec une enveloppe de 50 milliards de dinars consacrée à la réhabilitation et la modernisation du parc hôtelier public. Plusieurs investisseurs étrangers sont d’ores et déjà positionnés. Rendre fructueux le secteur du tourisme et surtout lui permettre d’être plus attractif en Algérie et partout dans le monde arabe, est l’un des objectifs de la délégation de l’Organisation arabe du tourisme. Le premier responsable de cette organisation a présenté les différentes perspectives d’investissement touristique en Algérie et évoqué la diversification et la richesse du produit touristique algérien qui comprend, outre le tourisme balnéaire, le tourisme saharien et culturel. Le président de l’Organisation arabe du tourisme a en outre indiqué que les entretiens avec les responsables algériens ont été fructueux et qu’il a été convenu de créer prochainement un centre arabe de formation et de la qualité des services touristiques. La partie algérienne a exprimé également la volonté de promouvoir les liens de coopération avec cette organisation dans plusieurs domaines dont, notamment, la formation professionnelle, la promotion du tourisme arabe, la qualité des services touristiques et l’investissement dans le secteur. D’autre part, l’Algérie abritera en janvier prochain une rencontre internationale arabe sur «le tourisme vert», dont l’objectif est de faire connaître les cultures et les potentialités des pays arabes et promouvoir le tourisme interarabe.

Source Le Jour d’Algérie Hocine Larabi

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires