Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

14 avril 2012 6 14 /04 /avril /2012 04:52

Plus de 50 000 «criminels débutants» arrêtés violences algerie

 

En 2011, 53 579 jeunes ont été arrêtés pour avoir commis leur premier crime, selon des statistiques révélées avant-hier par la police algérienne. Parmi ces milliers de «criminels débutants», 43% sont âgés entre 18 et 25 ans, soit 23 485, et  18 332 entre 26 et 35 ans pour une moyenne de 33%. La petite et moyenne criminalité est en train de gagner du terrain comme c’est le cas à Alger où l’on enregistre le taux le plus élevé dans le pays.

Il est temps d’agir.

La direction générale de la Sûreté nationale tire la sonnette d’alarme. Comment lutter contre la criminalité chez les jeunes ? Quels sont les mécanismes de lutte ? La sensibilisation est-elle le seul moyen salutaire pour faire face au crime et arriver à sauver les jeunes égarés ? Ces questions ont été posées lors d’un débat très intéressant au cours de la conférence organisée avant-hier par la direction générale de la Sûreté nationale à Alger, sous le thème «Prévention de la jeunesse et la lutte contre la criminalité». Après une minute de silence observée suite au décès de l’ex-président de l’Algérie indépendante, Ahmed Ben Bella, les participants à la conférence ont été conviés à un important débat autour de la criminalité chez les jeunes Algériens. D’emblée, le directeur de la Police judiciaire de la DGSN, M. Affani, est intervenu durant une trentaine de minutes pour parler de ce phénomène qui touche sérieusement l’Algérie, à l’instar des autres pays en voie de développement ou développés. La preuve est là, les chiffres parlent d’eux-mêmes. Le commissaire Affani, patron de la DPJ relevant de la DGSN, a exposé la situation très inquiétante de l’Algérie. Ainsi, par rapport à l’année 2010, l’année 2011 a enregistré une augmentation en nombre d’affaires traitées et d’arrestations de personnes âgées entre 16 et 35 ans, impliquées dans le crime. En effet, selon le directeur de la Police judiciaire, quelque 46 253 affaires de vol et destruction de  biens ont été traitées durant l’année passée, au cours desquelles 20 046 jeunes ont été arrêtés. En 2010, la DGSN avait traité

19 448 affaires de vol et de destruction de biens. On remarque, d’emblée qu’il y a une hausse de 27 805 affaires, soit un taux de plus de 150%. La criminalité gagne du terrain et ne concerne pas que les adultes, aujourd’hui  ce sont les mineurs qui s’adonnent au crime, le plus souvent pour la première fois. En 2011, 5 735 mineurs, âgés entre 16 et 18 ans, ont été arrêtés pour des délits, alors que 3 026 autres âgés entre 13 et 15 ans ont été interpellés. Parmi eux, on dénombre 238 filles. Ces jeunes arrêtés pour des délits sont conduits dans des centres de rééducation avec pour objectif de les protéger de la criminalité. 

21 000 récidivistes sont retournés en prison en 2011

Si plus de 53 000 jeunes ont été arrêtés en 2011 pour avoir commis leur premier acte criminel, 21 841 repris de justice ou  récidivistes ont été arrêtés pour avoir perpétré d’autres crimes. Parmi ces jeunes récidivistes arrêtés, 8 087 sont âgés entre 18 et 25 ans, soit un taux de 37% de repris de justice impliqués dans des affaires de crime, tandis que 8 555 sont âgés entre 26 et 35 ans, rapporte un bilan de la DGSN. Retour à la prison. Malgré leur arrestation dans divers crimes, vols, cambriolages, trafic et consommation de drogue, agressions et atteintes aux biens et aux personnes, dont ils ont été les auteurs, ces plus de 21 000 récidivistes n’ont pas hésité à retremper dans la criminalité. Face à cette situation, la DGSN a redoublé d’efforts pour tenter de réduire le taux de la criminalité dans les milieux urbains. Ainsi, 105 750 opérations ont été exécutées durant l’année 2011, ciblant les milieux urbains (compétence territoriale de la police). Les zones sensibles ont été les plus ciblées par les brigades et autres unités de police, ce qui a permis l’identification de 715 895 personnes et l’arrestation de 22 462 jeunes impliqués dans des vols, agressions et autres délits.

Les trois-quarts des détenus ont moins de 30 ans

Pour sa part, M. Felliouane, directeur général des établissements pénitentiaires relevant du ministère de la Justice, a révélé  avant-hier que 75% des prisonniers en Algérie ont moins de 30 ans. Un taux qui donne froid dans le dos. Pis, M. Fellioune a donné un autre détail alarmant : 35% des prisonniers sont des récidivistes, des repris de justice qui ont déjà «fréquenté» les prisons. Devant ces chiffres alarmants, il a rappellé les efforts consentis par son département dans le but de repêcher ces jeunes égarés. Pour cela, le ministère de la Justice a déployé un riche programme afin de permettre aux jeunes prisonniers de se réinsérer dans la société, à commencer par le droit aux études pour ceux qui sont étudiants, et un travail pour ceux qui sont au chômage. Les jeunes pénitenciers auront la chance de reprendre leur vie en main après un séjour en prison. D’ailleurs, M. Fellioune dira dans ce sens que son département est très confiant des résultats qui découleront des mesures prises en faveur des jeunes prisonniers.           

Source Le Jour d’Algérie Sofiane Abi

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires