Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

29 mars 2011 2 29 /03 /mars /2011 10:53

Algérie - Tizi-Ouzou : Vers le développement du tourisme vert

tourisme-tizi-ouzou.jpg

 

Le seul secteur disposant de foncier à Tizi Ouzou est celui du tourisme, dans les montagnes notamment où, la terre relève presque exclusivement de la propriété de l’Etat.

Le manque de foncier dans la wilaya de Tizi-Ouzou constitue, en effet, un frein pour le développement de la région. Tous les secteurs souffrent de l’absence d’assiettes foncières pour le lancement de leurs projets inscrits à leur actif.

Le seul secteur qui dispose encore de quelques poches à même de lui permettre de lancer ses programmes est celui du tourisme et de l’artisanat, comme l’affirmera M. Belahmar Medjber, directeur de wilaya du secteur : «Contrairement au foncier industriel dont les zones relèvent d’organismes assurant la propriété et la gestion, le foncier touristique représenté par les zones d’expansion et sites touristiques (ZEST) dispose d’un organisme gestionnaire qui est l’ANDT mais malheureusement n’est pas propriétaire de ces terrains». Selon lui, cet organisme fort de huit ZEST à vocation exclusivement balnéaire totalisant 1973 ha  pour  environ 166 ha de superficie aménageable soit 8,43 %, selon les études initiales de l’ENET, il dispose d’espaces qui relèvent presque exclusivement de la propriété privée. Ces 8 zones sont réparties dans quatre communes balnéaires à savoir Tigzirt, Azeffoun, Ifflisen et Aït-Chaffa.

Pour notre interlocuteur «la préservation de ce patrimoine passe inéluctablement par le rachat de l’Etat par l’exercice du droit de préemption des biens situés à l’intérieur de ces zones conformément aux dispositions prévues par la réglementation en vigueur». Comme il le précisera, «nous avons engagé une opération cadastrale menée conjointement avec les services des domaines et de la conservation foncière pour toute transaction de biens situés à l’intérieur des zones d’expansion. Cette opération qui est toujours en cours, nous a permis de traiter jusqu’à février dernier 496 dossiers dont 245 situés à l’intérieur de ces zones».

Un cadastre qui a aussi permis de lancer des études d’aménagement de deux zones : Sidi Khelifa et Azeffoun ce qui offrira une capacité d’accueil de 1 185 chambres, 2 566 lits et la création de 1 202 emplois directs. Quant aux six autres zones, M. Belahmar nous apprendra qu’«une opération d’aménagement a été inscrite et nous aurons d’ici la fin de l’année les plans d’aménagements de ces ZEST». Il soulignera qu’il «est temps de voir la wilaya exploiter toutes ses potentialités par la généralisation du tourisme vert ou de montagne. Selon lui, il aura un double objectif : Celui de l’extension du foncier touristique et de l’équilibre entre les territoires. Il permet également de «revenir ainsi à la véritable vocation de la wilaya qui ne doit en aucun cas reposer uniquement sur le balnéaire qui demeure une activité exclusivement saisonnière».

Car, contrairement au tourisme balnéaire dont la propriété foncière relève du privé, celui de montagne est propriété de l’Etat. C’est pourquoi et dans le sillage des 8 ZEST balnéaires, la direction du tourisme de la wilaya dans son schéma directeur d’aménagement touristique, il est proposé la création de quatre ZEST de montagne. A Tala-Guilef,  Yakouren, Azrou N’Thour et Tizi-Oujavouv.  A ce propos, M. Belahmar nous apprendra aussi que les dossiers de création de ces zones sont finalisés et transmis aux services centraux du ministère de tutelle pour leur création par voie de décret.

Pour conclure, M. Belahmar a insisté sur l’interdépendance avec les autres secteurs pour mener à bien cet ambitieux programme.

Source Horizons Rachid Hammoutène.

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires