Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

14 avril 2013 7 14 /04 /avril /2013 20:45

Le riche émirat veut régenter le monde arabe

doha 1

Après avoir armé et financé les révoltes arabes, le petit émirat du Qatar cherche maintenant à en tirer les dividendes.

Le Qatar qui fait figure de nain dans le Moyen-Orient, veut régenter le Monde arabe. Mais c'est de Tunisie que le sifflet annonçant la fin de la recréation de ce non-Etat retentit. Une féroce campagne contre le Qatar est menée depuis avant-hier par les internautes tunisiens qui, en réalité, n'ont jamais apprécié l'incursion de ce «client» dans leurs affaires internes. Cette campagne est menée par plus de 25.000 Tunisiens contre le cheikh Hamad ben Khalifa Al Thani, l'émir du Qatar.
Les cyberactivistes Anonymous Tunisie, s'y mettent eux aussi. Anonymous Tunisie décide de s'attaquer au régime qatari, qu'il accuse d'être au «service d'agendas américano-sionistes et à l'origine de toute tentative de déstabilisation sécuritaire dans différents pays arabes». Ce groupe a annoncé, dans un communiqué mis en ligne, une nouvelle opération visant les sites Web gouvernementaux de l'Etat qatari. Une mission baptisée «OpQatar», qui débutera bientôt. Ainsi, après Israël, le Qatar serait la prochaine cible des hackers. Anonymous Tunisie reproche à l'émirat du Golfe ses agressions commises contre la Tunisie et «nous considérons le gouvernement qatarie complice des Etats-Unis et d'Israël», selon les dires des membres du collectif des pirates. Les Tunisiens reprochent à ce riche émirat du Golfe, non seulement de vouloir régenter la Tunisie, mais aussi le fait qu'il s'adonne à de graves pratiques comme le financement des réseaux de jihadistes de Tunisie vers la Syrie. Selon un article paru dans Jeune Afrique, et se basant sur un rapport de l'ONU, «les combattants tunisiens en Syrie seraient au nombre de 3 500 et constitueraient 40% des effectifs jihadistes». En d'autres termes, les Qataris s'adonnent au business de la mort en endoctrinant des Tunisiens y compris des jeunes filles pour mener le «jihad du nikah», qui consiste à satisfaire les désirs sexuels des combattants islamistes.
Pour ce faire, le Qatar ne lésine pas sur les moyens. Il finance des associations «humanitaires», qui vont ensuite recruter les prétendants au jihad. Ces derniers seront acheminés en Syrie avec de faux passeports. Le but étant de monter en épingle la mouvance islamiste. Car, le minuscule émirat dépense annuellement des milliards de dollars dans le financement des mouvements islamistes qui sont actuellement au coeur des problèmes en Tunisie, en Egypte, en Libye et en Syrie. Deux raisons guident le Qatar dans cette démarche. La première est due au fait que cet émirat est de tendance lui-même salafiste. La seconde raison est d'ordre stratégique.
C'est que le Qatar est le fidèle sous-traitant des Etats-Unis dans la région. Il joue le rôle de véritable croupion pour déstabiliser les régimes qui leur sont hostiles. Depuis l'accession de Barack Obama à la Maison-Blanche, une nouvelle vision s'est imposée dans la manière de faire la guerre et de défendre les intérêts US. Ces derniers ne veulent plus que leurs boys meurent dans d'autres pays pour combattre le fléau islamiste.
Convaincus que la majorité silencieuse dans les pays arabes est justement de tendance islamiste, «pourquoi alors ne pas laisser cette tendance s'exprimer».
Dans un rapport détaillé établi en 2010 par la Brookings Institution, un influent think tank américain, il a été explicitement suggéré à l'administration Obama de «soutenir les islamistes et de leur donner un coup de pouce dans les pays», car c'est la tendance lourde au sein des sociétés arabes. Le rapport soulignait avec insistance que «l'islamisme politique dans les années à venir aura des répercussions lointaines sur la politique et la sécurité des Etats arabes».
Le même rapport a relevé que «durant ces 20 dernières années, ils ont passé leur temps à se structurer et à gagner la sympathie des populations». «Ils ont renoncé au rêve d'instaurer un Etat islamique et ont de plus en plus recours à l'opération électorale en utilisant de façon rationnelle le Parlement pour affaiblir l'emprise des gouvernements sur la vie publique». C'est cette direction que semble privilégier l'administration Obama.
Pour ce faire, il se base sur les pétrodollars du Qatar comme moyen de déstabilisation et les drones pour faire la guerre. Mais l'argent n'est pas tout, puisque la fin de la recréation vient d'être sifflée.

Source L’Expression Brahim Takheroubt 

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires