Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

17 août 2012 5 17 /08 /août /2012 07:16

 10 000 Chinois pour construire la Grande Mosquée d’Alger

projet de grande-mosque-alger-

 

Le PDG d’Air Algérie Mohamed Salah Boultif a révélé que la compagnie nationale a passé un accord avec la société chinoise CSCEC, chargée de construire la nouvelle mosquée chère à Bouteflika pour transporter pas moins de 10 000 Chinois pour les besoins de chantier. L’information rapportée par Algérie News est presque passée inaperçue au milieu de l’argumentaire du PDG d’Air Algérie pour démentir tout accord commercial avec Aigle Azur sur les tarifs des billets.
Au moment où des milliers de jeunes Algériens subissent le chômage, le gouvernement ne trouve rien qu’accorder des chantiers pharaoniques dans lesquels les Algériens n’ont pas le droit de travailler. 10 000 Chinois, transportés, logés et nourris coûteront moins cher pour la construction de cette mosquée auquelle tient plus que tout le président ! Pour le gouvernement la préférence nationale attendra. Après les usines clés en mains chères à Houari Boumediene dont on connaît les tristes performances, l’heure est aux mosquées clés en main.
Pas de place pour les ouvriers algériens pour la construction de cette mosquée dont le budget, au départ, est estimé à plus d’un milliard d’euros, Le transfert des techniques de construction, la formation aux différents métiers ne sont manifestement pas inclus dans le cahiers des charges de cet énorme chantier. L’essentiel est de voir la Grande Mosquée d'Alger édifiée le plus vite possible, pendant le règne de Bouteflika. Au lieu que tous ces énormes chantiers servent d'opportunité de travail mais aussi de formation aux jeunes Algériens, le gouvernement choisit la facilité et tourne le dos à la main-d'oeuvre algérienne.
Après l'autoroute et les innombrables projets de construction d'immeubles, c'est la Grande mosquée qui tombe dans l'escarcelle des travailleurs chinois dont la communauté atteindrait les 30 000, de loin la plus forte en Algérie. Selon Algérie News, l'ambassade d'Algérie ne Chine délivre 2000 visas par mois.
Pendant que l'empire CSCEC ramènent par charter entier des travailleurs d'Asie, les centaines de milliers de chômeurs algériens tiennent les murs ou sont réduits à pratiquer du commerce à la sauvette.
Les travaux du chantier ont débuté en février dernier. Ils dureront 42 mois.

Source Le Matin DZ Hamid A

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires

De Dunkerque à Tamanraset 17/08/2012 11:23


Bonjour Monsieur,


Entre le Hoggar et le cirque de Gavarnie, je vous invite à choisir le Hoggar, puisque vous vous préoccupez de la contruction de la grande Mosquée d'Alger par 10 000 Chinois.


 

Le Pèlerin 17/08/2012 11:51



Bonjour Monsieur,


Je ne choisis pas je suis par nature assez éclectique


J’aime le Hoggar où je me suis rendu, J’aime le cirque e Gavarnie où je me suis rendu
plusieurs fois également


Je connais assez bien les lieux sur lequels sera construite la mosquée d’Algerié tout près
du Caroubier et non loin de son fhypodrome


Je ne porte pas de jugement de valeur


Je rapporte des faits


A chacun ensuite sa vérité et sa manière d’interpréter


Cordialement,


Le Pèlerin