Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

18 avril 2012 3 18 /04 /avril /2012 04:42

Des hommes de foi se mobilisent contre Al Qaïda

Maghreb

 

Sur le plan sécuritaire, la Mauritanie a renforcé la coopération avec les pays voisins, notamment l'Algérie, considérée comme un modèle dans la lutte antiterroriste.

Combattre le terrorisme, notamment au Sahel où Al Qaida au Maghreb semble devenir plus coriace, nécessite la «collaboration» de l’ensemble de la société civile. Dans cette optique, la Mauritanie, pays voisin de l’Algérie, s’est impliquée dans ce combat à long terme. A cet effet, une délégation mauritanienne conduite par des responsables des services de renseignement et des personnalités religieuses très respectées en Mauritanie, a séjourné à Alger dans le cadre d’un séminaire organisé par l’Unité de fusion et de liaison (UFL). Lors de ce séminaire, la Mauritanie a présenté sa stratégie militaire, économique, sociale et religieuse pour lutter contre le phénomène du terrorisme. Une stratégie vivement soutenue par l’Algérie à qui les pays de la région du Sahel ont rendu hommage pour les efforts consentis pour consolider ses relations avec ses homologues sahéliens. Tout comme l’Algérie, la Mauritanie est déterminée à combattre sans répit le terrorisme. En effet, la délégation mauritanienne qui a participé au séminaire de lutte contre la radicalisation au Sahel, organisé conjointement par l’Unité de fusion et de liaison et le CAERT du 8 au 10 avril, a présenté une communication sur la stratégie sécuritaire adoptée pour faire face à la montée en puissance du courant extrémiste. Ladite stratégie vise, selon le représentant de la Mauritanie à l’UFL, à contrer les activités terroristes de l’AQMI et des groupes liés au crime organisé, à travers le renforcement du dispositif sécuritaire, la réinsertion des repentis, la prise en charge de la jeunesse et la mise en place d’un plan socio-économique. Sur le plan sécuritaire, la Mauritanie a renforcé la coopération avec les pays voisins, notamment l’Algérie, considérée comme un modèle universel dans la lutte antiterroriste. Aussi, la Mauritanie a adhéré au CEMOC (Comité d’Etats-majors opérationnel conjoint), et à l’Unité de fusion et de liaison (UFL) en 2010, dans le but de consolider les efforts régionaux de lutte antiterroriste. L’Unité de fusion et de liaison organise dé-sormais la sensibilisation au Sahel. Le représentant de la Mauritanie au sein de l’UFL s’est félicité, en marge du séminaire d’Alger, de la qualité du travail assuré par l’Unité en matière d’échange de renseignement et d’information. Il a, par ailleurs, appelé les partenaires extrarégionaux à soutenir la stratégie des pays du Sahel visant à faire face à la menace sécuritaire qui ne cesse de prendre de l’ampleur depuis le déclenchement des événements de la Libye qui a engendré une circulation illicite d’armes de tous calibres. S’agissant des résultats du séminaire sur la radicalisation, une autre source proche du dossier de la lutte contre le terrorisme au Sahel a révélé que l’Unité de fusion et de liaison est en train d’établir une liste des personnalités religieuses et autres acteurs – influents – de la société civile, qui participeront aux campagnes de sensibilisation des populations au Sahel. A rappeler que le séminaire d’avril a vu la participation d’une cinquantaine de personnalités de la sous-région sahélo-sahélienne (oulémas, universitaires, journalistes, parlementaires et experts en sécurité) qui ont débattu durant trois jours des modalités et perspectives de la sensibilisation au Sahel. Les participants sont issus de plusieurs pays concernés par l’insécurité (Burkina Faso, Tchad, Nigeria, Niger, Mauritanie et Soudan). Plusieurs acteurs de la société civile algérienne ont pris part à ce séminaire, entre autres des imams ayant contribué à la sensibilisation contre le terrorisme en Algérie, des chercheurs et des experts. Les délégations présentes au séminaire ont accordé un intérêt particulier à l’expérience algérienne en matière de lutte contre le terrorisme, notamment à travers la contribution des médias dans ce cadre. Le rôle de «Radio Coran» a été fortement apprécié par les participants, d’autant plus que ce vecteur médiatique a pu capter l’attention des auditeurs au-delà de l’Algérie.

Source Le Jour d’Algérie Sofiane Abi

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires