Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

Archives

3 juillet 2010 6 03 /07 /juillet /2010 07:05

Algérie - Alger et ses environs en état d’alerte

Dispositif renforcé par crainte d’attentats

alger-securite.jpg

 

Le dispositif sécuritaire a été visiblement renforcé ces derniers jours dans la capitale et ses environs. Les services de sécurité ont été mis en état d’alerte maximale depuis mardi dernier.

Ce sont des “mesures préventives” qui s’inscrivent dans le cadre du plan Azur spécial saison estivale, selon notre source, alors que d’autres sources sécuritaires affirment que ce “renforcement total de tous les effectifs de la police et la mobilisation totale des brigades mobiles de la Police judiciaire au niveau de tous les passages de la capitale est mis en place pour déjouer tout attentat terroriste probablement à l’occasion du 5 Juillet, fête nationale de l’Indépendance”.

C’est ainsi qu’à vue d’œil, nous pouvons constater le renforcement de la présence des policiers au niveau des barrages fixes où le nombre des éléments a été augmenté. Le même constat peut être établi au niveau des lieux publics tels que les arrêts de bus, les marchés et les plages. Les Algérois ont dû certainement remarquer le nombre de patrouilles qui sillonnent la capitale de jour comme de nuit, ainsi que la couverture aérienne assurée par l’hélicoptère de la police. De nouveaux points mobiles de contrôle ont été aussi créés dans plusieurs communes telles que Baraki, Bentalha, Sidi Moussa et Larbaâ au sud de la capitale, selon des sources locales, où des barrages mobiles ont été installés dans différents points afin de surveiller tous les mouvements des automobilistes circulant la nuit surtout.

Tous les véhicules suspects sont soumis à l’identification au niveau de ces barrages et patrouilles. Même les cortèges nuptiaux n’échappent pas au contrôle. Ce qui renseigne sur l’importance de l’alerte. Si rien n’a infiltré sur les raisons de cette alerte pour des raisons évidentes de sécurité, tout laisse penser que les réseaux de soutien démantelés dernièrement ainsi que les arrestations opérées dans la capitale seraient à l’origine de ce dispositif.

Les grands accès menant à la capitale, aussi bien de l’Est que de l’Ouest, sont systématiquement contrôlés en plus du fait que les barrages sont renforcés par les détecteurs d’explosifs. La télésurveillance a été également mise à contribution dans ce dispositif. Du côté des citoyens, le dispositif mis en place suscite satisfaction et assurance. Mais en même temps, ils n’ont pas hésité à exprimer leur crainte quant à un éventuel attentat surtout que les terroristes ont l’habitude de sévir en plein été et durant le Ramadhan.

On apprend aussi que la DGSN a mobilisé ses éléments pour sécuriser les lieux où doivent se dérouler les festivités du 5 Juillet surtout les cimetières et les stèles des martyrs. Le dispositif sécuritaire déjà existant “sera renforcé graduellement dans les prochaines semaines en vue d’assurer la sécurité et la quiétude des citoyens durant la saison estivale et pendant le mois de Ramadhan”, a affirmé de son côté le DGSN par intérim, Aziz Affani, jeudi en marge de sa visite dans la wilaya de Médéa. Ce dispositif “touchera les régions en priorité, qui connaissent une recrudescence de la criminalité”, expliquant que “le renforcement progressif des effectifs interviendra au cours des prochains jours et sera basé selon un plan de déploiement sur des données recueillies sur le terrain”.

Il faut savoir que la capitale a toujours été la cible préférée des groupes terroristes pour commettre des attentats spectaculaires. Depuis la fin de l’année 2007, le GSPC a mis tout le paquet pour relancer les groupuscules à Alger.

Pour preuve, plus de 32 personnes ont été arrêtées depuis le début de l’année dans la capitale par les services de sécurité pour soutien et apologie du terrorisme et recrutement.

Source Liberté Neïla B.

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires