Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

Archives

2 juillet 2010 5 02 /07 /juillet /2010 05:23

Algérie - Rentrée universitaire - 304 000 places disponibles

universite-algerie.jpg

 

La rentrée universitaire prochaine s’annonce sereine si l’on en croit les responsables qui annoncent la disponibilité de 304 000 nouvelles places pédagogiques. Un nombre qui devrait permettre d’accueillir sans encombre les nouveaux étudiants. Quant aux inscriptions, elles auront lieu du 12 juillet au 06 août et se dérouleront sur quatre étapes.

C’est ce qu’a affirmé, ce jeudi matin, Mustapha Haouchine, directeur de l’enseignement supérieur sur les ondes de la chaîne III de la radio nationale. «Pour le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, les rentrées universitaires ne sont pas des actes isolés.

Elles sont organisées dans une vision globale pluriannuelle», a-t-il souligné. Avec la sortie de 186 000 diplômés, et l’acquisition de 117 000 places nouvelles pédagogiques physiques, M. Haouchine estime que «la rentrée universitaire 2010-2011 se fera dans les meilleures conditions». «En tout, ce sont 304 000 nouvelles places qui sont mobilisées et ces capacités vont augmenter d’année en année. Ceci nous permettra d’absorber dans des conditions tout à fait convenables ce flux de nouveaux bacheliers», a-t-il assuré.

En outre, le ministère de l’Enseignement supérieur projette de construire, à l’horizon 2014, des infrastructures qui permettront d’absorber jusqu’à 2 millions d’étudiants. Interrogé à propos du processus d’inscription pour cette année, l’intervenant a fait savoir que le ministère prévoit des cyberespaces pour que les nouveaux bacheliers puissent effectuer leur inscription gratuitement. Dans ce sillage, M. Haouchine a indiqué que les inscriptions débuteront le 12 juillet et s’étaleront jusqu’au 6 août. Il a expliqué que l’inscription se fera sur quatre étapes. L’étudiant effectuera d’abord une préinscription du 12 au 17 juillet.

Du 18 au 22 juillet, il aura la confirmation de son inscription. Il pourra ensuite introduire un recours, du 29 juillet au 03 août. Et c’est enfin, l’inscription définitive prévue pour le 29 juillet et qui s’étalera jusqu'au 06 août. Contrairement aux années précédentes, M. Haouchine a assuré que cette année «il n’y aura pas de blocage du système car toutes les conditions sont réunies et le système est assez bien huilé pour que l’opération se déroule dans les meilleures conditions». L’intervenant, a également indiqué que les inscriptions pour les écoles préparatoires se feront par voie électronique.

Elles se basent sur les résultats du bac et les capacités d’accueil. Dans ce sens, il a fait savoir que cinq nouvelles classes préparatoires à Alger, Annaba, Tlemcen, Oran et Constantine, sont dédiées aux meilleurs bacheliers pour poursuivre leurs études dans les grandes écoles. Par ailleurs, M. Haouchine a indiqué que de nouvelles filières sont proposées cette année. «Nous allons basculer et généraliser le LMD à toutes les filières. Nous offrons 2 560 filières et 1 500 mastères dans le cadre du LMD.

Nous allons également ouvrir 56 écoles doctorales et 728 magistères, nous ouvrons également 1 550 postes pour la formation de troisième cycle. Dans le LMD les études d’ingéniorat sont maintenues», a-t-il affirmé.

Source Infosoir B.M.

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires