Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

26 avril 2012 4 26 /04 /avril /2012 03:29

Envahissement de terrain par les ordures ménagères

Dechets-dans-les-champs.jpg

 

Hormis la régularité dans la collecte au niveau du centre-ville des Genêts, ailleurs c’est l’anarchie. Certains points de dépôts, parfois sur les trottoirs carrément, en l’absence de bacs à ordures, ne sont pas pris en charge pendant plus de trois jours.

La collecte des ordures ménagères dans la ville de Tizi Ouzou est dans tous ses états. En effet, depuis la fin du contrat de mise en concession de cette opération au profit de l’entreprise Caroum il y a quelques mois, les déchets ménagers s’entassent pratiquement à travers tout le territoire de la commune du chef- lieu de wilaya. Hormis la régularité dans la collecte au niveau du centre-ville des Genêts, ailleurs c’est l’anarchie. Certains points de dépôts, parfois sur les trottoirs carrément en l’absence de bacs à ordures, ne sont pas pris en charge pendant plus de trois jours. Et à l’approche de la saison des chaleurs, c’est l’inquiétude à Tizi Ouzou quant aux conséquences fâcheuses de la persistance de cette anarchie dans le ramassage des ordures ménagères. L’annulation du contrat d’attribution de la concession à un groupe français par la commission de wilaya, eu égard au montant du marché qui dépasse plus de 5 milliards de centimes, seuil maximal pour le traiter à l’échelle locale sans passer par la commission nationale des marchés, n’a fait que compliquer davantage la tâche à la mairie. Aujourd’hui, ce sont les 230 ouvriers de la voirie qui s’occupent de  la collecte des ordures de quelque 130 000 habitants qui produisent plus de 110 tonnes par jour à l’aide de 08 bennes-tasseuses et 06 tracteurs aménagés. Néanmoins, les services de la wilaya ont affecté 70 ouvriers dans le cadre de l’opération Blanche Algérie ou encore une cinquantaine d’autres employés dans le cadre de la formation insertion par la direction de l’environnement. Comme il a été fait appel à quelques jeunes propriétaires d’entreprises spécialisées dans ce domaine et créées dans le cadre des dispositifs d’aide à l’emploi, notamment l’Ansej. Ces derniers sont chargés aussi des opérations de nettoyage, balayage et désherbage. Un tel effectif pourrait bien venir au bout des ordures ménagères de la ville des Genêts, de l’avis des spécialistes qui subordonnent cela à une meilleure organisation et surtout au fonctionnement pendant la nuit du centre d’enfouissement technique (CET) d’Oued Fali qui prend en charge ces déchets une fois collectés. Les autorités municipales de Tizi Ouzou ne cessent d’être interpellées par la population mais aussi par l’administration de wilaya à l’effet de trouver des solutions immédiates pour cette transition en attendant éventuellement la relance du marché de la concession qui devrait passer par la commission nationale des marchés publics car son montant avoisine plus de 11 milliards de centimes par an auquel s’ajoutera plus de 3,6 milliards qui concernent le coût du traitement des déchets au niveau du CET. 

Source Le Jour d’Algérie Hamid Messir

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires