Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

11 mars 2011 5 11 /03 /mars /2011 08:02

Nouvelle ville de Boughezoul - Ce sera aussi un centre de savoir

boughezoul

La ville nouvelle de Boughezoul «est un projet structurant qui va contribuer grandement à l’essor socioéconomique des régions steppiques», a affirmé hier à Médéa le ministre de l’Aménagement du territoire et de l’Environnement, Chérif Rahmani.

Cette mégalopole «servira également de trait d’union entre le Sahara et les villes du Nord du pays», a indiqué le ministre, soulignant que la ville nouvelle de Boughezoul «n’est pas conçue en tant qu’entité urbaine isolée et dépourvue de vocation, mais comme une agglomération futuriste, innovante, créative et attractive à la fois».

M. Rahmani, qui suivait un exposé sur le projet présenté par le directeur général de l’Entreprise de gestion de cette nouvelle ville, a estimé, dans ce contexte, que «la future mégalopole sera un centre de rayonnement qui va influer positivement sur son environnement immédiat, mais au-delà aussi de ses limites géographiques». Le projet, a-t-il ajouté, «va marquer, dans sa conception actuelle, le passage de l’Algérie vers l’ère des énergies renouvelables et des technologies non polluantes». L’approche écologie adoptée dans ce sens, tant sur le plan des normes de construction, des technologies qui seront utilisées et du caractère des structures devant être implantées sur ce site, traduit, selon le ministre, «la volonté affichée par l’Etat d’amorcer ce passage vers le développement durable et d’opter progressivement pour les énergies renouvelables».

Le ministre a rappelé, à ce propos, que «cette option écologique est très bien accueillie y compris par certains partenaires de l’Algérie», évoquant, dans ce contexte, «le don d’un montant de 10 millions de dollars US, fait récemment par le Centre international de l’environnement pour la réalisation de l’un des trois Instituts de recherche prévus dans la nouvelle ville de Boughezoul». M. Rahmani a annoncé, par ailleurs, le début de concrétisation d’un projet de Centre de recherche, sous la tutelle du ministère de la Défense nationale. Le ministre s’est enquis, lors de sa visite de travail et d'inspection, de l’état d’avancement de certains chantiers entamés à la périphérie du site d’implantation de cette mégalopole.

Il s’agit, en l’occurrence, des chantiers de voie de contournement aménagée sur les bordures du lac de Boughezoul, ainsi que le chantier de surélévation de la digue sud de ce plan d’eau. Par ailleurs, le ministre a souligné, mercredi à Aïn Oussara, l’impérative nécessité «d’enraciner chez les jeunes scolarisés la culture des nouvelles technologies pour leur permettre d’être à la page des évolutions scientifiques», en marge d’une une cérémonie de remise d’une cinquantaine de micro-ordinateurs au lycée Cheikh Bouamama offerts par la fondation Déserts du monde.

A Djelfa, le ministre a inspecté un Centre d’enfouissement technique (CET) nouvellement mis en exploitation et dont la réalisation a coûté 250 millions de dinars. Les travaux de décontamination du site d’une décharge publique confiés à une société algéro-française ont été également inspectés par le ministre.

Source Infosoir R.N. /APS

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires