Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

28 novembre 2011 1 28 /11 /novembre /2011 03:23

«On ne dévoile pas le montant du cachet de Khaled»

Bouira-Khaled.jpg

La venue de Khaled est un vrai événement dans une wilaya agricole où les prix des fruits et légumes occupent les esprits à longueur de journée.

La conférence de presse que devait animer le secrétaire général de la wilaya a eu lieu mais avec le chargé de communication auprès de la wilaya. D'emblée et après avoir distribué un communiqué, le chargé de communication reviendra sur le cachet que devrait toucher le roi du Raï. Il dément catégoriquement les chiffres de 6 milliards, les 100.000 dollars... rapportés par divers titres nationaux.

Pour le montant officiel, le conférencier précisera que ce n'est que la veille du concert qu'il sera communiqué par sa femme ou son chef d'orchestre. Le lieu est maintenu et la pelouse sera recouverte pour éviter sa dégradation. C'est en définitive le comité des fêtes de la ville de Bouira, et sous le patronage de Mr le Wali, qui organise ce grand événement, le premier à Bouira pour le King du Raï.

La vente des billets a commencé hier au niveau de la Maison de la culture Ali-Zaâmoum, du Centre culturel Mouloud Maameri et de l'ensemble des structures pour jeunes à travers la wilaya. 8 entreprises privées, 5 organismes publics et 6 organes de presse participent au financement de ce concert pour lequel les spectateurs débourseront 500 DA la place. A la question de savoir pourquoi ce concert, le représentant de la wilaya affirmera qu'il s'inscrit dans les efforts déployés pour redynamiser l'activité culturelle. L'action a commencé avec l'instauration du festival de Tikjda.

S'agissant toujours de cette volonté de redynamiser la culture, le conférencier précisera que d'autres grands noms de la chanson algérienne sont prévus. Il s'agit de Alloua, Takfarinas, Cheb Bilal...

A ce niveau, il est peut-être utile de relever deux contradictions importantes. Dans la liste des organisateurs, la direction de la culture de Bouira est absente. La deuxième édition du festival de Tikjda, et ce n'est un secret pour personne, a été un vrai fiasco. Limitée à des chanteurs locaux, l'édition est passée inaperçue pour les citoyens de la wilaya de Bouira.

La venue de Khaled à Bouira est une première. Sa notoriété peut être d'un apport certain à la culture au niveau d'une région qui a longtemps souffert des séquelles du terrorisme. Il suffit peut-être d'être clair avec les citoyens. En tenant secret le cachet, les organisateurs participent à accentuer les rumeurs et la spéculation.

En attendant la venue du manager de Khaled, qui animera une conférence de presse la veille du concert pour mettre un terme à cette histoire de cachet, certains collègues, selon la cellule de presse de la wilaya, auraient déjà transmis les questions qu'ils poseront au chanteur. Cette façon de faire n'était réservée par le passé que pour les responsables en charge de tout un secteur.

Voilà encore un acte qui dévalorise la presse. Décidément, la venue de Khaled est un vrai événement dans une wilaya agricole où les prix des fruits et légumes occupent les esprits à longueur de journée. Les affiches ont fait leur apparition dans toute la ville, souhaitant la bienvenue au King.

Click here to find out more!Source L’Expression Abdenour Merzouk

Le Pèlerin

Partager cet article
Repost0

commentaires