Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Algérie Pyrénées - de Toulouse à Tamanrasset
  • : L'Algérie où je suis né, le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942, je ne l'oublierai jamais. J'ai quitté ce pays en 1962 pour n'y retourner que 42 ans plus tard. Midi-Pyrénées m'a accueilli; j'ai mis du temps pour m'en imprégner...mais j'adore
  • Contact

De Toulouse à Tamanrasset

 

cirque-de-gavarnie.jpg

Le cirque de Gavarnie

L'Algérie, j'y suis né le jour du débarquement des Américains, le 8 novembre 1942. J'ai quitté ce pays merveilleux en 1962, pour n'y retourner qu'en août 2004, soit 42 ans plus tard...
Midi-Pyrénées m'a accueilli. J'ai mis du temps pour m'imprégner de Toulouse mais j'ai de suite été charmé par ce massif montagneux et ses rivières vagabondes que je parcours avec amour...Ah ces chères Pyrénées, que je m'y trouve bien ...! Vous y trouverez de nombreux articles dédiés à cette magnifique région et la capitale de Midi Pyrénées : Toulouse
L'Algérie, j'y suis revenu dix fois depuis; j'ai apprécié la chaleur de l'accueil, un accueil inégalé de par le monde.......L'espérance d'abord ...Une relative désillusion ensuite...Pourquoi alors que le pays a un potentiel énorme...Les gens sont perdus et ne savent pus que faire....Les jeunes n'en parlons pas, ils ne trouvent leur salut que dans la fuite....Est-il bon de dénoncer cela? Ce n'est pas en se taisant que les choses avanceront.
Il y a un décalage énorme entre la pensée du peuple et des amis que je rencontre régulièrement et les propos tenus dans les divers forums qui reprennent généralement les milieux lobbyistes relayant les consignes gouvernementales...
Les piliers de l'Algérie, à savoir, armée, religion et tenants du pouvoir sont un frein au développement de l'Algérie ....Le Pays est en veilleuse....Les gens reçoivent des ….sucettes...Juste le nécessaire... pour que ....rien nez bouge....
Pourtant des individus valeureux il y en a ....Mais pourquoi garder des élites qui pourraient remettre en cause une situation permettant aux tenants des institutions de profiter des immenses ressources de l'Algérie. Le peuple devenu passif n'a plus qu'un seul espoir : Dieu envers qui il se retourne de plus en plus...Dieu et la famille, cette famille qui revêt une importance capitale en Algérie.

Le vent de la réforme n'est pas passé en Algérie tant les citoyens sont sclérosés dans les habitudes et les traditions relevant des siècles passés....La réforme voire la révolution passera....à l'heure d'Internet, on ne peut bâillonner le peuple indéfiniment...Cela prendra du temps mais cela se ferra...
Pour le moment le tiens à saluer tous les amis que j'ai en Algérie et Dieu sait que j'en ai....C'est pour eux que j'écris ces blogs, quand bien même je choisis souvent mes articles dans la presse algérienne....pour ne pas froisser la susceptibilité à fleur de peau de l'Algérien...

Cordialement,
Le Pèlerin

 

 

 

 

Recherche

3 mars 2012 6 03 /03 /mars /2012 08:20

Opportunités d’investissement offertes dans le cadre des Hauts-Plateaux

plateau medea

 

Opportunités d’investissement offertes dans le cadre des Hauts-Plateaux Rendre la région attractive pour les investisseurs est une préoccupation majeure dans le processus de mise en œuvre des dispositifs publics de financement et de crédit afin de répondre à la problématique du chômage qui touche d’importantes franges de la population.
La wilaya de Médéa mène depuis des mois une campagne tous azimuts pour faire connaître les possibilités offertes aux investisseurs potentiels en matière d’acquisition de terrains nécessaires à la réalisation de leurs projets et en matière d’avantages financiers et fiscaux accordés par l’Etat dans le cadre des textes relatifs à l'encouragement de l’investissement.
Pour cela, il a été recensé un certain nombre de créneaux où les besoins de l’économie de la région sont élevés et pouvant constituer des opportunités d’investissement à même de booster l’activité productive locale et favoriser la création de l’emploi.
Dans ce cadre, il a été procédé à l’organisation conjointe, la semaine écoulée, d’une journée d’information sur les mesures de soutien aux investissements dans les wilayas du Sud et des Hauts-Plateaux, par l’Agence nationale de l’investissement (Andi) et la wilaya de Médéa. Mettant en exergue les avantages qu’offre la situation géographique de la wilaya et sa proximité de la capitale, M. Brahim Merad, wali de Médéa, a fait observer que des facilitations sont accordées aux investisseurs en matière de foncier industriel à travers 3 zones industrielles et 13 zones d’activité.
La wilaya de Médéa, qui compte plusieurs communes steppiques, est aussi concernée par les avantages prévus dans le cadre du régime dérogatoire des zones dont le développement nécessite la contribution particulière de l’État et les mesures incitatives, a expliqué le directeur général de l’Andi.
C’est plutôt le secteur de l’agriculture qui offre le plus d’opportunités d’investissement dans les principales filières de production, notamment la filière végétale qui inclut les céréales, l’arboriculture, la viticulture, l’oléiculture, le maraîchage et la filière animale qui comprend la production laitière, les viandes blanches et rouges, les œufs, le miel, etc. Les perspectives de développement du secteur agricole fixées dans le cadre du contrat de performance offrent des opportunités d’investissement dans la céréaliculture pour arriver à une production supérieure à plus de 2 millions de quintaux, dans l’arboriculture fruitière à travers la promotion des activités de traitement, de transformation, de conditionnement des fruits, et la production de confiture et de jus.
Ce qui nécessitera la création d’unités de calibrage, de séchage des fruits en quantités abondantes dans plusieurs bassins arboricoles où l’on trouve les variétés de pommes, figues, prunes, amandes, etc. L’encouragement à l’investissement privé semble devenir le cheval de bataille du premier responsable de la wilaya dont la démarche a enregistré quelques résultats concrets à travers l’agrément de plusieurs projets par la wilaya et l’arrivée d’investisseurs étrangers à l’image d’El Sewedy Câbles. Cet opérateur égyptien, qui est déjà présent en Algérie dans le domaine de l’aluminium, projette de réaliser un investissement dans le recyclage des déchets et débris de cuivre pour la production de 6 000 tonnes de fil et de 2 000 barres de laiton. Le projet, qui a reçu l’aval du Calpiref, 2 mois seulement après la formalisation du dossier, prévoit la création de 250 emplois à sa phase de croisière.
Il permettra de répondre en priorité aux besoins de l’économie nationale en ce qui concerne le fil de cuivre et le laiton, et l’exportation de l’excédent de production vers les marchés extérieurs.
D’autres opérateurs intervenant dans le mobilier scolaire et universitaire, et dans la collecte de lait dans la wilaya, ont présenté leurs expériences et exprimé leur volonté d’étendre leurs activités à d’autres créneaux, alors que de nouveaux investisseurs dans les domaines des céréales et de la production pharmaceutiques ont manifesté leur désir d'implanter leurs projets d’investissement dans la région.

Source Liberté M. El Bey

Le Pèlerin

Partager cet article

Repost0

commentaires